samedi 29 mai 2010

Une circoncription électorale unique : pourquoi ?

Ecolo et Groen! défendent, dans leur programme électoral, l'instauration d'une circonscription fédérale unique pour élire 50 députés fédéraux. 150 députés seraient toujours élus à partir de circonscriptions provinciales.

Waarom verdedigen beide groene partijen dit vreemd idee?

Les députés fédéraux votent des lois qui s'appliquent à tous les Belges. Le gouvernement fédéral prend des mesures qui touchent tout autant Flamands, Wallons, Bruxellois et Germanophones.

Est-ce idiot d'exiger qu'un quart des parlementaires au moins défendent les lois votées devant toute la nation belge?

Non, mais cette mesure s'accompagne logiquement de débats électoraux et de débats politiques hors campagne réunissant des représentants politiques du Nord et du Sud. Ces débats seraient organisés de concert par des médias des différentes communautés linguistiques.

Un léger frémissement dans ce sens se fait jour lors de cette campagne 2010 mais des obstacles de principe empêchent leur concrétisation. J'y reviendrai dans un prochain billet.

2 commentaires:

  1. Bonjour Madame,

    Une question: pourquoi se limiter à 50 députés sur 200 ? Quid du Sénat ?

    N'est-ce pas alimenter le sous-régionalisme que d'avoir des circonscriptions électorales sur base provinciale et ou régionale (comme le Sénat) ? Comme vous le rappellez, il s'agit de voter des lois qui concernent tous les citoyens, où qu'ils habitent.

    En d'autres mots, pourquoi pas une seule circonscription électorale fédérale pour le Sénat et la Chambre et pour tous les élus ?

    Merci.

    RépondreSupprimer
  2. Vous regardez les choses avec recul et vous avez raison : aujourd'hui, les hommes et les femmes politiques regardent la situation avec une loupe : ils se disent, non, ce n'est pas possible, personne ne me trouvera crédible avec cette idée. Mais vous avez en partie raison, pourquoi pas une circonscription unique pour la chambre et un sénat représentant plutôt les entités fédérées (proposition défendue par ECOLO).Personnellement, je défends une idée pour laquelle ECOLO n'est pas vraiment d'accord : la suppression des communautés et un fédéralisme à 4 régions (c'est l'objet de mon prochain billet)

    RépondreSupprimer