Articles

Affichage des articles du août, 2015

ECOLO Picardie solidaire des migrants....

"Écolo fait le choix de la dignité humaine…

… Et appelle à la solidarité et à la fraternité !

« Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité. » (Article premier de la déclaration universelle des droits humains), il nous semble aujourd’hui indispensable de l’appliquer concrètement.

C’est aussi parce que « tout individu a droit à la vie, à la liberté et à la sûreté de sa personne » (Art.3 DDH) que nous souhaitons apporter notre aide aux demandeurs d’asile qui arriveront prochainement à Tournai.

Nous avons écouté, entendu et analysé les différents débats qui ont eu lieu sur le projet d’accueil et nous tenons aujourd’hui à proposer notre point de vue.

Étant donné que depuis 2000, près de 20 000 migrants sont morts en tentant de rejoindre l’Europe, 3500 en 2014 et déjà plus de 2000 cette année ;

nous ne voulons pas fermer les yeux sur cette tragédie !

 …

Urgence humanitaire dans le monde, à Tournai, aussi...

Image
"On ne peut pas accueillir toute la misère du monde" Une petite phrase qui semble de bon sens dans des pays européens en crise??

Aujourd'hui, cette position n'est pas tenable dans notre village-monde. De presque tous les continents,  hommes, femmes et enfants fuient leur pays en guerre.

L'ancien directeur du centre pour l'égalité des chances de Belgique francophone, Edouard Delruelle affirmait hier dans un journal :

" Toute l'Europe oscille entre sécuritaire/humanitaire mais c'est le sécuritaire qui prend le dessus. Ce sont des mesures quasi-militaires d'une Europe forteresse et en même temps de compassion. L'Europe forteresse se présente sous couvert de réalisme mais c'est la position la plus irréaliste qui soit aujourd'hui."

La Commission européenne qui a validé les mesures sécuritaires s'en prend aujourd'hui aux Etats membres qui n'accueillent pas de manière humaine les réfugiés dans leur pays."Il ne suffi…