dimanche 30 juillet 2017

Travaux sur les boulevards de Tournai, une affaire de mobilité??


Jeudi se tenait à l'hôtel de ville de Tournai une réunion d'information sur la circulation future sur la chaussée de Bruxelles et les boulevards de ceinture à l'occasion des travaux qui vont être entamés prochainement par le SPW.

Beaucoup de questions émanaient des citoyen(ne)s présent(e)s et certaines ont particulièrement attiré mon attention.

"Mais pourquoi faut-il faire tous ces travaux?"

 "Quelles améliorations cela va-t-il apporter à la mobilité ?"

 "Cela va-t-il améliorer ou plutôt détériorer nos déplacements en tant qu'automobilistes"??

Ces questions sont évidemment fondamentales mais, elles m'interpellent car elles auraient dû obtenir une réponse politique forte et non une justification de la part du SPW.

Tout simplement, parce que le pouvoir communal n'a jamais vraiment informé les citoyen(ne)s  sur les objectifs qui sous-tendent le plan communal de mobilité adopté par la majorité communale tournaisienne PS-MR il y a  quelques mois.

De manière tout aussi évidente, parce que le pouvoir communal n'ose pas dire à la population tournaisienne que les travaux entamés sur les routes communales et régionales répondront aux objectifs de ce plan de mobilité.

Jeudi matin, lors de la réunion, c'est l'ingénieur du SPW qui a fait face à des personnes inquiètes et agacées lorsqu'il a précisé : "ces travaux répondent aux objectifs du plan de mobilité".  C'est le même ingénieur qui a précisé que le plan communal de mobilité voulait faire la part belle aux transports en commun et aux usagers faibles (cyclistes, piétons) en essayant de canaliser la circulation automobile à l'entrée de la ville et dans la ville.

Ce n'est pas l'Echevin de la Mobilité qui a eu une réponse forte face à toutes ces interrogations.

Pourtant, toutes ces réponses, il les connaissait mais il n'a tout simplement pas assumé les options prises par la majorité communale en matière de mobilité future à Tournai.

Ce comportement n'est pas acceptable.  Lorsqu'on fait des choix politiques, il faut les assumer, même si ce n'est pas toujours le discours que veulent entendre les futur(e)s électeurs(trices) !

C'est un drame à Tournai, où la mobilité est "une véritable procession d'Echternach" : la majorité revient régulièrement sur des décisions prises en matière de stationnement ou de circulation et anéantit ainsi la cohérence d'un projet qui veut répondre aux objectifs de la mobilité du futur.

Et pourtant de nombreuses analyses vont toutes dans le même sens et prédisent une congestion  sans précédent dans toutes les villes et des problèmes de mobilité qui iront croissant, même dans les villes moyennes comme Tournai.

Le journal "Le Soir" publiait justement ce vendredi 28 juillet  une étude à ce sujet, dont je vous livre quelques extraits .
































dimanche 2 juillet 2017

mes mandats et rémunérations en 2016


Pourquoi ai-je  demandé, au dernier conseil communal ce 26 juin,  de publier le cadastre des mandats et rémunérations des mandataires communaux?

Parce que nous sommes en démocratie et les citoyen(ne)s ont le droit de connaître ce que les élus "coûtent" à la démocratie.
Une  consultation populaire a un coût  élevé affirment certains politiques. Mais les représentants élus ont aussi un coût en démocratie.

Je n'ai pas honte d'avoir perçu des jetons de présence. J'ai travaillé beaucoup, de nombreuses heures chaque mois pour étudier les dossiers, répondre aux interpellations citoyennes, défendre les positions écologistes lors des conseils, de rencontres avec la presse.  Et tout travail mérite salaire .  Cependant, ECOLO défend une rémunération raisonnable. Et surtout, ces rémunérations doivent représenter un réel investissement des mandataires pour leur fonction.



Tous les mandataires communaux sont obligés de déposer à La Région Wallonne une déclaration de leurs mandats politiques,  mandats dérivés et mandats associatifs.

Alors  pourquoi publier une information qui existe? Simplement parce que ces informations ne sont pas rendues publiques par l'autorité wallonne jusqu'à présent.
Le citoyen peut y avoir accès grâce à la loi sur la publicité des documents administratifs. 

Mais c'est un parcours du combattant, et ce n'est pas gratuit.

Alors, le meilleur moyen pour que les citoyen(ne)s aient un accès direct à cette information est que les mandataires soient obligés de publier eux-mêmes mandats et rémunérations, comme l'exige ECOLO dans les 17 propositions pour améliorer la démocratie.


Marie-Christine Lefebvre année 2016 – mandats et rémunérations

2 Mandats rémunérés

conseillère communale rémunération brute pour l'année 2016 2345,56 euros
10 réunions du conseil communal
6 réunions de commission du conseil communal

conseillère de police rémunération brute pour l'année 2016 807,42 euros
7 conseils de police

1 mandat gratuit :

commission cycliste de Tournai

Rétrocession au parti ECOLO pour 2016 : 1500 euros














Campagne courte et très contrôlée, pour le bien de tou(te)s?

Au conseil communal de ce 25 juin, nous avons voté le règlement sur l'affichage électoral. Je n'ai pas hésité à soulever le débat ...