Articles

Affichage des articles du 2011

It's too late to be pessimistic...Yann Artus Bertrand

Image
Bonne année 2012Marie-Christine

Une étape difficile mais il reste des cols à franchir..

Image
Pour commenter le budget 2012, J'ai rappelé clairement qu'un budget n'est qu'une étape mais qu'il faut concrétiser de manière urgente certains projets pour que Tournai devienne une ville durable et agréable.

La majorité comprend qu'il est plus que temps d'entretenir notre patrimoine : la toiture du Musée d'histoire naturelle et du Musée des Beaux-Arts, des conciergeries de cimetière à Froyennes, à Gaurain et la salle de sports de Satta. Mais les travaux urgents sont innombrables à Tournai en matière d'isolation et de maintenance des bâtiments.

J'ai tenu à rappeler que de nombreux trottoirs deviennent dangereux pour les personnes âgées en centre-ville, que sécuriser les traversées de village n'est pas superflu, qu'on peut dès 2012 réaliser des aménagements cyclables grâce à l'aide substantielle obtenue du Ministre Henry.

En matière de personnel, quelle satisfaction de voir bientôt à l'oeuvre une équipe de cantonniers pour entreten…

Une vraie campagne électorale à Tournai?

Image
Samedi 10 décembre, l'association des Amis de Tournai convie les Tournaisiens à la clôture de l'année de leur 75e anniversaire.
Personnalités du monde économique, politique, commercial, touristique, associatif ...et Tournaisien(ne)s se retrouvent dans le salon de la Reine de l'hôtel de ville.
Les medias locaux sont aussi conviés à l'événement comme il se doit. Le Ministre Président Rudy Demotte tient un discours plein d'enthousiasme rappelant l'importance de la culture et du folklore tournaisien, préoccupation première de l'Association. Et il annonce un don généreux de 15 000€ pour remettre en état non pas UN géant tournaisien, comme les Amis de Tournai l'espéraient mais bien TROIS. Une ferveur s'empare de la salle lors de cette annonce. C'est évidemment une très bonne nouvelle pour le folklore tournaisien et nous ne pouvons que nous réjouir tous ensemble..
Pourtant, je l'avoue sincèrement, mon applaudissement a été timide et hésitant. Non…

Tournai ce 26 novembre

Opération pieds de vigne
Cette année, le groupe local Ecolo Tournai participe à l’action “distribution de pieds de vigne” organisée par Ecolo fédéral. Il s’agit de distribuer gratuitement un pied de vigne par famille qui désire planter une vigne dans leur jardin.Alors que le sommet de Durban sur le climat débute ce 28 novembre 2011, Ecolo veut rappeler par cette action qu’il est plus que jamais nécessaire de lutter contre le dérèglement du climat. Cette distribution est un geste symbolique qui marque l’espoir d’une prise de conscience collective. Il est urgent de mettre en place des solutions pour que demain, il pousse encore autre chose que des cactus.S’engager résolument contre le réchauffement de notre planète dans une politique de soutien fort qui aide concrètement les citoyens et les entrepreneurs à innover et à réduire leurs consommations, c’est permettre à nos entreprises de prendre de l’avance sur les concurrents et c’est booster l’innovation. C’est ce qu’Ecolo fait dans les go…

Pourquoi faut-il un(e) écologiste à la présidence du groupe de travail insécurité en ville?

Image
Le groupe de travail "insécurité" a été proposé par les écologistes en 2008, accepté par le conseil communal, dirigé par le Collège communal et la police de Tournai.
Mais il a mal fonctionné car il s'est trop peu réuni, n'a pas réalisé le suivi de ses propres initiatives.
Un seul point à son actif, le règlement de police applicable aux festivités sous chapiteau. Ce règlement a été proposé aux responsables de ces activités festives, discuté, amendé avec eux et une évaluation a été réalisée après un an . Depuis sa mise en oeuvre, on ne peut que constater une amélioration générale du fonctionnement de ces fêtes estivales et une satisfaction des organisateurs, même s'ils sont obligés d'accepter une diminution de leurs recettes. Ils acceptent de payer ce prix pour une amélioration de la sécurité sur ces lieux festifs et des conditions de vie plus supportables pour les riverains.
C'était le bon exemple, qui n'a pas été suivi pour le centre-ville et les quart…

Un automne estival...

Image
Pendant que les gouvernements européens se disputent et que les marchés pètent les plombs, il est bon de découvrir des coins paisibles de la campagne tournaisienne.

En ce premier novembre, une marche ADEPS organisée par le club Montmarche nous emmène sur les chemins escarpés de Thimougies, Béclers et Maulde, au hameau du Bois, vers le château de Froidmanteau , à proximité de la ferme de Graux avant de remonter vers Béclers par le Grand Rejet et la ferme du Vert Bois. Nous avons même admiré un champ de tournesol, signe du réchauffement climatique sous nos latitudes ! Cela me rappelle le poème d'un ami slameur, Lionel Durieux , inquiet par la météo qui perd la boussole !

Extrait :
Moi, je trie mes déchets et je roule à véloMais ça n’suffit pas à changer la météo L’orage est déclenché et le tonnerre grondeL’avenir est dans les mains des grands de ce mondeDisons leur qu’il est temps de redresser la barreAvant que le navire ne coule sans crier gareNous tenons dans nos mains le destin d…

Gouverner c'est prévoir... et compter

Image
Cette semaine, Un ami indépendant me confiait, dépité, que "sa" banque lui refusait un prêt pour remplacer son camion car son chiffre d'affaires n'est pas suffisant pour garantir l'investissement.

Serait-il mauvais gestionnaire? Je ne le pense pas mais les temps sont durs pour tout le monde et augmenter le chiffre d'affaires n'est pas aisé quand tout le monde se met à épargner au lieu de consommer.

C'est injuste et révoltant, pensais-je. Et je me repassais le film de ces derniers conseils communaux où j'ai compris que l'argent des citoyens était parti en fumée en quelques semaines.



Juin 2011

Je questionne l'échevin des finances : "Tournai s'est aventurée dans une opération à risques en 2009, quelles en seront les conséquences vu que le Holding ne garantit plus un dividende à 13% comme convenu ?"

L'échevin des finances admet que Tournai perdra 170 000€ si le dividende est réduit de 13 à 7% comme on le prédit mais il ajoute a…

Je ne comprends pas Christian Massy...

Image
Franchement, je ne comprends pas qu'il minimise la gravité des faits qui lui sont reprochés, confirmés par la Chambre du conseil cette semaine.
Le bourgmestre d'une commune est "le premier magistrat", celui qui représente la loi, celui qui a des pouvoirs particuliers pour faire régner l'ordre public, pour faire appliquer la loi dans sa commune.

Christian Massy utilise d'ailleurs régulièrement ses prérogatives en matière d'ordre public (fermeture de bistrots trop bruyants, interdiction de vente d'alcools certains jours de fête) et il répète souvent qu'il faut respecter les autres et respecter la loi.

Dans cette affaire Singa, il a fait pression sur une employée pour qu'elle rédige un faux et comme moyen de défense, a rejeté lâchement la faute sur cette employée. Or, cette dame a été blanchie suite à l'instruction.

Sa démission est inéluctable au vu des responsabilités qui sont les siennes. Il peut dire aux Tournaisiens : " j'ai commis…

prospérité sans croissance...

Au vu de la crise économique, la réflexion sur le futur de notre système capitaliste mondialisé, s'impose d'urgence.


Jean Gadrey,économiste, professeur émérite de l'université de Lille, nous apporte un éclairage intéressant sur des réformes qui aideraient les humains, du Nord comme du Sud de la planète à améliorer leur vie quotidienne : pas de retour vers l'ère des cavernes, ou de restrictions sans fin mais une société du "mieux-être" où des emplois nouveaux seraient créés et un haut niveau de protection sociale assuré à tous.

Une utopie ? Non, un espoir qui peut se concrétiser rapidement si on prend les bonnes décisions économiques et politiques.

Ne manquez pas cette conférence, elle peut vous rendre l'espoir d'une société où l'on vivra mieux demain qu'aujourd'hui.

ce vendredi 30 septembre, Foyer St Brice, Rue Duquesnoy à Tournai à 20 heures.

Tournai, ville cyclable !

Image
Le projet présenté au conseil communale le 19 septembre aura tout d'un vrai projet pour plus de sécurité en ville pour les cyclistes et autres modes doux.


Ouf! On vient de loin car c'est toujours très dangereux de s'y déplacer à vélo. Quand ce plan sera mis en place, la situation s'améliorera considérablement. Néanmoins, le danger reste permanent sur les grands axes qui relient les villages à la ville (chaussée de Douai, chaussée de Lille et last but not least... chaussée de Bruxelles).

Je me suis retrouvée sur cette chaussée la semaine dernière, venant de Barry, et j'ai eu très peur. A plusieurs reprises, j'ai pensé que ma dernière heure, ma dernière minute était arrivée. La piste cyclable est confortable dans la traversée de Gaurain mais dès qu'on s'approche de Tournai, on joue avec sa vie car les voitures vous frôlent sans ralentir et la piste se rétrécit jusqu'à disparition …

Trouver une solution durable

Image
http://g1000org.tumblr.com/Le G1000 a l’ambition d’apporter une nouvelle bouffée d’oxygène à notre démocratie.L'objectif est ambitieux mais simple : rassembler 1000 personnes le 11 novembre 2011 et les laisser discuter et réfléchir sur le pays dont ils rêvent.Et nous avons besoin de votre aide pour choisir les thèmes dont ils discuteront : de quoi doivent-ils absolument parler?
Si les hommes et les femmes politiques sont bloqués dans leur solution de compromis, parce qu'ils estiment qu'ils ne peuvent plus aller plus loin, il est temps que les citoyens les éclairent et les aident à trouver une solution. Telle est le raisonnement, somme toute, simple et normal en démocratie.

J'ai adhéré à ce projet citoyen "g1000", à l'opposé des "j'en ai ras-le bol", "ils ne savent pas gouverner", "ils ne foutent rien", "ils sont là pour leur ego et non pour servir leur pays", "que font-ils avec notre fric", et last …

Faut-il être inquiets pour la Belgique?

Image
Ongelooflijk !

C'est le sentiment de la plupart des citoyens belges aujourd'hui.
La NVA a, de nouveau, refusé de s'asseoir à une table de négociations. Elle veut, à tout prix, rester Le chevalier blanc. La NVA a enfourché ce cheval de bataille et ne veut plus en descendre : elle veut être la dernière, la seule formation politique flamande qui défend encore les intérêts du peuple flamand. Mais, en adoptant une telle attitude, elle sort du cadre politique normal en démocratie. Osons le terme, elle devient totalitaire : tout son programme, rien que son programme! Aucun compromis possible. Les dirigeants de la NVA se rapprochent doucement du Vlaams Belang sauf que celui-ci a toujours été mis de côté grâce au cordon sanitaire. En s'enfermant elle-même derrière son cordon "salutaire", la NVA a peut-être perdu sa crédibilité. C'est l'espoir qu'il nous reste pour passer quelques semaines en paix, durant la trêve estivale!

Nous, citoyens, sommes inqui…

les ateliers du territoire en Wallonie et en Wallonie picarde

Image
Ateliers du territoire,qu'est-ce que ch'est qu'cha? On peut penser que c'est réservé aux intellectuels, aux ingénieurs, aux urbanistes, aux politiques...

Et bien oui et non, nous sommes toutes et tous concernés par l'aménagement du territoire et la mobilité.

Avez-vous entendu cette semaine le nouveau record battu en matière d'émissions de CO2 en 2010? Comment éviter les catastrophes naturelles qui nous attendent dans les décennies à venir? En changeant nos habitudes de vie, moins de déplacement en voitures, mais plus de transports en commun et de marche à pied. Pour éviter les déplacements inutiles, il faut aussi repenser l'aménagement des villes, des quartiers, des villages.

Vous constatez comme moi que le prix de l'énergie augmente tous les jours. Il faudra là aussi penser à changer nos habitudes de construction, d'aménagement des quartiers.

Le gouvernement wallon nous demande notre avis pour répondre à ces défis du 21e siècle.

Alors, puisqu'on no…

Tournai, fille de l'Escaut

Image
Titre d'un spectacle d'un soir, mais véritable identité de notre ville. Les quais de l'Escaut, lieu d'échanges économiques intenses durant des siècles, est, actuellement, plutôt réservé à la détente,à la promenade, à la découverte du riche patrimoine architectural.

Rendre aux piétons et aux cyclistes un accès sécurisé et agréable le long du fleuve doit rester une priorité dans l'aménagement du centre-ville. Cet axe représente aussi pour eux, une voie rapide pour la traverser de part en part en toute sécurité.

Les rives du fleuve, c'est un lieu de repos pour les habitants et touristes de tout âge. Assis sur un banc, à une terrasse, on fait une pause en regardant la ville qui s'éveille ou qui s'endort.

La priorité absolue est d'aménager les quais sur les deux rives avec une unité dans la conception . Faut-il pour cela y investir encore des millions d'euros? Pas vraiment, si on utilise des matériaux moins coûteux et des aménagements moins spectacula…

Slechte francofoon, je le suis peut-être....

Les jeunes Flamands ANIMO (jeunes du SPA) l'ont revendiqué haut et fort devant la gare centrale le week-end dernier: ils sont de "slechte Vlamingen" car ils ne sont pas nationalistes et se veulent constructifs pour l'avenir de ce pays.

Un message sympa et rafraîchissant face à la montée incessante des revendications nationalistes des deux côtés de la frontière linguistique.

Ces jeunes osent rehausser le débat après la poussée de fièvre de la semaine dernière : un ministre président flamand qui affirme, Bruxelles, région à part entière, NOOIT. Un front francophone qui rétorque : "Communauté française = fédération Wallonie-Bruxelles". Au risque que ce message qui se veut fort, ne soit pas compris par beaucoup de citoyens

Au lieu d'approfondir les tranchées, il est temps d'en sortir, la fleur au fusil, en ce début de printemps, et d'oser des propositions qui nous grandiront tous.

Quitte à passer pour une "slechte francophone" en levant un…

Le 24 avril à Bruxelles: Nucléaire non merci !

Image
On nous ment . Depuis la catastrophe de Tchernobyl en 1986, les militants pro-nucléaire répètent à qui veut bien l'entendre que c'est une énergie sûre, une énergie propre.

Tchernobyl n'était qu'un accident de l'histoire dans un pays qui ne maîtrisait plus rien tandis que "nos" centrales, elles, sont sans danger. la menace d'une contamination, c'est de la science fiction, un scénario catastrophe inventé par des troubles-fête, qui veulent faire retourner l'humanité à l'ère des cavernes. Il ne faut surtout pas attacher d'importance aux propos de ces idéologues, ces khmers verts (quel horrible mot!) qui tournent le dos au progrès.



Entretemps, les déchets nucléaires s'amoncellent pour des siècles, voire des millénaires sur notre planète et on n'a toujours pas trouvé une solution pour leur entreposage.


Entretemps, le coût de la recherche nucléaire "explose" en Europe alors que les autres formes d'énergie restent le pa…

réseaux sociaux révolutionnaires : chapeau !

Pour les gens de ma génération (50 ans et plus), les media modernes ne sont pas toujours reconnus comme indispensables. Certains refusent de les utiliser, de discuter ou de "se dire", sur facebook ou twitter. D'autres pensent que ces formes de communication empêchent la VRAIE communication. On ne communiquerait pas vraiment devant un ordinateur? On serait plutôt seul dans sa bulle? On aurait plutôt des réactions égocentriques et pas un vrai souci des autres? etc etc....

J'étais, moi aussi, réticente, face à l'utilisation des réseaux sociaux. L'information n'est pas toujours vérifiée. On recherche le scoop, on communique très vite sans vérifier l'exactitude des infos.

Mais aussi, les réactions spontanées sont souvent peu réfléchies, sans nuances.

Malgré tout cela, je dis chapeau à tous ces jeunes dans les pays arabes. ILS ONT OSE !

Braver des dictateurs en appelant à des manifestations par les réseaux sociaux et renverser des régimes qui tenaient dep…

Les jeunes se réveillent-ils ?

Image
OUF ! Ils ont retrouvé le goût de se révolter, en Belgique, en Tunisie, en Egypte. Les situations ne sont évidemment pas comparables mais ici et là les slogans sont constructifs. En Belgique, ils demandent qu'une solution soit trouvée et vite. A première vue, ce message est plutôt simpliste. Quand on les écoute, on ressent une volonté d'être actifs pour trouver une solution pacifique et négociée.

En Tunisie, un jeune martyre déclenche une révolte pacifique et digne de tout un peuple contre la misère, la corruption un peu comme en 68 à Prague où un jeune s'était aussi immolé pour la liberté de son pays. Malheureusement, la comparaison s'arrête là car à Prague, le rouleau compresseur soviétique était encore trop fort à l'époque . Pourtant, l'histoire ne s'est pas arrêtée là et c'est un leader de la dissidence Tchèque, Vaclav Havel, qui a mené le pays vers la démocratie 20 ans plus tard.

Les Tunisiens ont tenu bon malgré les promesses d'un présid…