dimanche 13 novembre 2011

Pourquoi faut-il un(e) écologiste à la présidence du groupe de travail insécurité en ville?


Le groupe de travail "insécurité" a été proposé par les écologistes en 2008, accepté par le conseil communal, dirigé par le Collège communal et la police de Tournai.
Mais il a mal fonctionné car il s'est trop peu réuni, n'a pas réalisé le suivi de ses propres initiatives.
Un seul point à son actif, le règlement de police applicable aux festivités sous chapiteau. Ce règlement a été proposé aux responsables de ces activités festives, discuté, amendé avec eux et une évaluation a été réalisée après un an . Depuis sa mise en oeuvre, on ne peut que constater une amélioration générale du fonctionnement de ces fêtes estivales et une satisfaction des organisateurs, même s'ils sont obligés d'accepter une diminution de leurs recettes. Ils acceptent de payer ce prix pour une amélioration de la sécurité sur ces lieux festifs et des conditions de vie plus supportables pour les riverains.
C'était le bon exemple, qui n'a pas été suivi pour le centre-ville et les quartiers à problèmes. Dans le domaine de la sécurité des citoyens,comme pour d'autres compétences de la commune (logement, mobilité, vie associative...), un même constat amer pour les écologistes, le Collège ne travaille pas en concertation avec les gens de terrain et les habitants. Il ne comprend pas l'importance de créer un climat de dialogue et de confiance, pour construire un véritable projet collectif.

Un défi que nous voulons relever, nous, écologistes, car nous sommes déçus de dénoncer ce fonctionnement en spectateurs, à partir des bancs de l'opposition . Nous n'avons pas la prétention de croire que tout ira mieux si nous sommes aux commandes mais nous pensons sincèrement que le jeu en vaut la chandelle : restaurer un climat de confiance, travailler véritablement de concert avec les Tournaisien(ne)s pour améliorer le quotidien de tous dans notre ville et nos villages : quel beau défi pour des mandataires politiques !

1 commentaire:

  1. Bonjour Madame Lefebvre,
    Je partage vos analyses parues dans les media. Le problème, c'est que vous savez pertinemment bien que votre parti ne sera jamais associé au pouvoir à Tournai. Pourquoi ? parce que vous faites la promotion d'une démarche de concertation et de démocratie citoyenne. Tout simplement !
    PS, MR et CdH sont des partis qui ont des réflexes d'occupation du pouvoir ... ce qui est incompatible avec une démarche critique.
    Voyez les négociations fédérales: MR et PS passent plus de temps à marchander de futures majorités qu'à mettre en oeuvre une politique au service des gens.
    Lors des élections précédentes, avez-vous eu des contacts avec le PS en vue d'envisager une majorité? Cela m'étonnerait, car les majorités tournaisiennes ne se font pas dans l'isoloir mais à la Loge.
    Bon courage!

    Etienne L.

    RépondreSupprimer