dimanche 19 août 2012

Quai Taille-Pierres, zéro pointé ....

Le nouvel aménagement du Quai Taille-Pierre n'est pas digne de Tournai, ville avec un riche patrimoine sur les quais comme ailleurs.  Cette réalisation est  un bricolage qui n'est pratique ni  pour les cyclistes, ni pour les piétons et certainement pas pour les riverains qui doivent garer leur véhicule.

Petit retour dans l'histoire.

La majorité communale a voulu aménager le quai Notre Dame dans le cadre de ce qu'elle appelait l'axe majeur allant de la place de Lille  à l'Escaut, en passant par la Grand Place.  A l'époque déjà, ECOLO dénonçait ce saussissonage des quais, qui méritent un aménagement convenable dans toute la traverséee de Tournai.  Le choix avait été fait par Roger Delcroix et sa majorité d'aménager à grands frais une petite portion de la rive gauche de l'Escaut car  une manne européenne paierait  une  partie de la réalisation. Savez-vous que ces dernières années, la Ville de Tournai a déboursé plus de 50 000€ pour réparer les dégâts dus aux actes de vandalisme sur le Quai Notre Dame.  Vous me direz, c'est normal que la Ville répare, c'est vrai.  Mais les éclairages de couleur, la rembarde en plastic, ce sont des réalisations "gadgets" et la Ville ne peut pas transformer cet aménagement car elle devrait rembourser la subvention à l'Europe. Nous sommes donc condamnés à réparer, encore réparer ces éclairages de couleur, ces pierres cassées au prix fort pendant plusieurs années au lieu de réaliser un aménagement plus sobre.

Deuxième étape dans l'aménagement des quais.  La majorité actuelle a voulu rénover les rues autour de la cathédrale, qu'on dénomme "quartier cathédral" en même temps que la rénovation de cet édifice prestigieux.  C'est une bonne initiative pour rendre le centre-ville plus convivial.  Mais on en revient à un saucissonnage de la rive gauche : pourquoi le pouvoir communal a-t-il inclus le Quai des Salines dans le quartier cathédral?  Nul ne le sait vraiment.  On nous dit que le bourgmestre voulait relier la cathédrale au pont des Trous, second monument touristique tournaisien.  De nouveau, les écologistes ont dénoncé cet aménagement trop prestigieux,  délaissant le reste des quais.  De plus, on connaîtra les mêmes exigences financières pour réparer les dégradations  puisqu'on est lié par une convention identique avec l'Europe.

A ECOLO, nous pensons depuis des années déjà qu'il faut améliorer la traversée du fleuve en rive gauche et en rive droite (voyez  l'article posté sur ce blog le 16 janvier 2012 ). Nous voulons rendre les quais plus agréables pour les Tournaisiens et les touristes qui s'y promènent.  Pour ce faire, un itinéraire sécurisé en bordure du fleuve conviendrait parfaitement aux cyclistes, aux piétons et aux habitants qui y trouveraient un espace de détente.  Mais un projet bien réfléchi, qui tienne compte de la beauté du lieu et de la sécurité des usagers et prévoirait des espaces de parking pour les riverains  à proximité de leur quartier.

L'aménagement cyclo-piéton, réalisé ces dernières semaines, délimité par une galerie de piquets sur un revêtement asphalté ne répond pas à ces critères!  Non seulement, c'est laid mais, en plus, ce n'est pas pratique.  Les cyclistes ne l'emprunteront certainement pas car il faudra slalommer entre les arbres et les bancs et surtout éviter les piétons qui s'y promèneront. A Tournai, il est urgent de former cyclistes et piétons à la cohabitation! Ils n'y sont pas préparés.

Quant aux riverains, ils n'ont pas été consultés sur ce dossier alors que des réunions citoyennes ont été organisées l'année dernière dans le quartier St Piat.  Le Collège allant à la rencontre des citoyens se devait de présenter son projet aux habitants et de le mettre en débat.  Pire encore, les habitants n'ont même pas reçu une lettre leur annonçant le début de ces travaux en plein milieu du mois de juillet !  Pour couronner ce déni de démocratie, on leur a refusé d'examiner le projet au service d'urbanisme. Là c'est le comble !  Si certains croient que les écologistes, pourtant présents au conseil communal dans l'opposition, étaient au courant du déroulement de ce dossier, ils se trompent!

Nous avions accepté, la mort dans l'âme, l'année dernière,  "un aménagement  minimal", comme le qualifiait le Collège,   au quai des Poissonceaux et au Quai Taille Pierre, pour permettre de prolonger le RAVEL. Mais jamais nous n'avons pensé qu'il nous préparait ce bricolage de première classe. De plus, comment qualifier l'attitude de la ville face aux demandes légitimes des habitants , de participer à la réflexion sur leur quartier!

Nous dénonçons avec force ce projet sur le fond et sur la forme!
Pour nous, les projets dans les quartiers et les villages,  doivent se construire avec les habitants!

7 commentaires:

  1. D'accord à 100%, cet aménagement est stupide! Qu'attend-on pour aménager ce quai en zone 20, réservé à la circulation locale, un espace à double sens (pitié, pas de sens unique comme il semble en être question, pour que tous les agités du quai marché-aux-poissons aient piste libre!), faisant la part belle aux piétons, vélos, plantations et espaces de parking pour les riverains qui en manquent cruellement. Un bel espace de plein pied, des façades aux berges, sans trottoir, un espace de vie...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. no comment...peut être un projet provisoire en attendant mieux?
      Madame Lefebvre et Monsieur Dochy vont partie de la délégation des cyclistes de Tournai à se que je sais...pourquoi ne réagir quand période proche des élections et pas pendant les réunions de la délégation des cyclistes?

      Supprimer
    2. c'est quoi la "délégation des cyclistes", Monsieur l'échevin ?

      Supprimer
  2. Je n'ai pas l'habitude de répondre en période électorale uniquement. Je suis cycliste quotidienne et je fais des propositions concrètes depuis des années pour faire avancer des solutions pour la sécurité des piétons, des cyclistes, des personnes à mobilité réduite mais je n'ai pas l'habitude non plus qu'on aille dire et colporter que je soutiens un projet alors que je dis depuis des années qu'un projet n'est pas bon. La vérité a ses droits. Avoir le courage de ses opinions, c'est l'avoir quel que soit la saison, électorale ou non.

    RépondreSupprimer
  3. rendre les trottoirs aux piétons... ce n'est déjà pas si mal...il est impossible pour l'instant de marcher ailleurs que sur la route parce que tout le monde se gare sur les trttoirs!! remettre le stationnement sur la route permettra aussi de ralentir la vitesse...
    les potelets disposer au pont à pont permettre enfin d'accéder au Ravel des quais rénovés! désolé pour les voitures ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais bien évidemment! rendre les crottoirs aux piétons !!
      Mais pas à n'importe quelle condition ... et le minimum est de consulter les habitants du quartier ! Mais cela c'est trop demander sans doute.
      Tout le monde est venu boire son ptit verre à la ducasse Saint Piat, y compris l'échevin de l'immobilité. Ils auraient dû venir AVANT !
      Allez voir tous les aménagement récents faits à Tournai depuis quelques années: rouler à vélo et se déplacer à pieds devient de plus en plus dangereux.
      Mon fils fréquente la RUSTA à Gaurain et mes enfants vont régulièrement à la piscine. C'est TRES dangereux! et quand j'entends que les passages piétons peuvent être supprimés parce que peu fréquentés, je m'étrangle!!! ils sont peu fréquentés car c'est trop dangereux.
      Dominique L

      Supprimer
  4. Bonjour,
    Photo de la péniche n'est pas mal du tout!
    http://tournaimaville.skynetblogs.be/archive/2006/07/01/promenade-le-long-de-l-escaut.html
    Bonne soirée.

    RépondreSupprimer