jeudi 2 août 2012

Balade en ville pour la rendre accessible ...

Une balade de vacances, pas tout à fait comme les autres, dans les rues de Tournai. En fait, Bernadette a décidé de nous faire vivre ses difficultés quotidiennes pour trouver une place de parking dédiée aux personnes à mobilité réduite.
Un premier constat : ces places  sont de plus en plus souvent occupées par ceux qui n'en ont pas le droit parce qu'ils ont "de bonnes jambes": la presse en a encore fait l'écho récemment.
Mais aujourd'hui, nous voulons simplement recenser les places PMR en ville, en distinguant celles qui ont été bien pensées, celles qu'il convient de déplacer, ou simplement celles qu'il faudrait, de toute urgence, dessiner.
N'étant pas directement confrontée à ce problème, je ne me rendais pas compte de la réalité : il manque de places PMR près des administrations et autres services publics et , dans les rues commerçantes, elles ne sont pas  judicieusement placées! Quelques exemples seront plus convaincants!


Sur le quai des Salines rénové, les places se trouvent côté Escaut : il en faudrait le long du trottoir pour accéder aux commerces de la galerie et de la rue du Cygne (où il n'y en a aucune !). A la rue de Pont, pourtant très commerçante,  pas la moindre place PMR non plus . 


Curieux également : une entrée est suggérée pour les personnes à mobilité réduite à l'arrière du palais de justice mais aucune place de parking n'est prévue  à leur attention aux alentours !




Pas de place PMR auprès des deux bureaux de poste (avenue de Maire et rue St Martin), pas de place réservée près du commissariat de police, pas de place réservée sur l'esplanade de la gare. Dans la cour de l'hôtel de ville, il n'y en a pas près du bureau qui délivre les sacs poubelle, or traverser cette Cour d'honneur est une épreuve pour ceux qui "n'ont pas de bonnes jambes".





Mais où trouve-t-on, alors, ces places en ville?   Faites comme moi, promenez-vous et observez : la plupart se trouvent près d'un service médical (pharmacie, centre de radiographie, mutuelle...) comme si les personnes à mobilité réduite devaient avoir accès aux lieux de soins ....mais pas aux autres services ...une  vision trop restrictive de l'intégration qu'il faut élargir à tout prix !
Nous transmettrons cet état des lieux  au Collège échevinal. Mais il reste incomplet.  Il est indispensable que le conseil consultatif de la personne handicapée se saisisse de la question et interroge les premiers concernés afin de dresser un tableau clair des besoins en ville afin que celle-ci mérite vraiment le titre "ville accessible aux personnes à mobilité réduite"

3 commentaires:

  1. Bien dit Marie-Christine !:-)

    RépondreSupprimer
  2. Tant que tu y es ... pense à demander que soit prévue la traversée piétonne accessible PMR entre le centre culturel et le centre ville ... à chaque fois que je me rend au centre culturel pour un spectacle, si je veux aller ensuite manger un morceau au centre ville, c'est la galère pour traverser le boulevard ... rien à faire il faut se mettre en danger tout simplement parce qu'on a oublié d'aménager les trottoirs devant les passages pour piétons aux feux !!! Ca fait des années que je le dis et le répète mais que rien ne bouge ... qui sait cette fois-ci, je serais peut-être entendue !
    Sylvia ... une usagée des fauteuils roulants ...

    RépondreSupprimer
  3. Ca devrait même être une des missions prioritaires de ce Conseil consultatif des personnes handicapées ...
    Savez-vous comment est composée ce Conseil? quand se réunit-il? disposez-vous des travaux de ce Conseil ? Ayant des problèmes de déplacement, je m'informe beaucoup avec internet mais je n'ai jamais rien trouvé.
    Marie-Thérèse

    RépondreSupprimer