vendredi 21 mai 2010

5 minuten om tweetalig te worden...

L'enseignement en immersion devient très populaire en communauté française. Les écoles flamandes à Bruxelles ont aussi beaucoup de succès auprès de francophones et allochtones.

Les jeunes Francophones deviendront-ils une génération bilingue?

Les jeunes Flamands sont moins enthousiastes qu'avant à apprendre le français mais le français reste la deuxième langue obligatoire à apprendre pour eux.

En communauté française, le néerlandais n'est plus obligatoirement la deuxième langue enseignée. Certains jeunes sortent de l'école à 18 ans en n'ayant aucune notion ou presque aucune notion de néerlandais.

L'enseignement obligatoire d'une deuxième langue nationale dès l'enseignement primaire doit être une priorité dans un pays trilingue. D'autres langues viendraient s'ajouter plus tard.

Mais la question est complexe : faut-il privilégier l'allemand dans la zone proche de la communauté germanophone? Comment enseigner le néerlandais ou l'allemand de manière dynamique et motivante pour les plus jeunes? A Bruxelles, région "dite" bilingue où vivent de plus en plus de personnes dont la langue maternelle n'est ni le français, ni le néerlandais, combien de langues doivent-ils apprendre : c'est un autre défi à relever

Plus intéressant que BHV ? Non ! Qu'en pensez-vous? Er zijn oplossingen : konden wij erover discussiëren !


2 commentaires:

  1. On peut très bien enregistrer un commentaire sans être identifié. Het is perfekt mogelijk een comentaar te publiceren zonder je identiteit te moeten indienen. Dat dacht ik eerst, maar blijkbaar niet. C'est ce que je croyais, mais il semblerait que non. Je peux sans doute régler ça au niveau des autorisations. Dat valt vast te regelen.

    RépondreSupprimer
  2. Nu is dat wel in orde. Iedereen kan een comentaar schrijven.
    Voilà qui est réglé : tout le monde peut publier son commentaire.

    RépondreSupprimer