jeudi 1 mai 2014

Lettre ouverte au Collège tournaisien sur les panneaux électoraux....




"Non, la question des panneaux électoraux dans la cour d'école de Kain n'est pas une tempête dans un verre d'eau. Leur placement au sein même de l'école sans aucune visibilité de l'extérieur pose plusieurs questions.


Outre l'interdiction de faire de la propagande électorale dans l'enceinte d'une école, relevée par le secrétaire de la commission du Pacte scolaire, d'autres éléments doivent retenir l'attention du pouvoir communal sur la manière de disposer ces moyens d'information des citoyen(ne)s électeur(trice)s.



En 2012 déjà, j'avais proposé au Bourgmestre de construire des panneaux en matériau plus solide et donc plus durable à Tournai.


De plus, les panneaux électoraux sont une source d'information importante pour l'électeur(trice) citoyen(ne). Dans le cas de l'école des Apicoliers, mais aussi de l'école verte à Rumillies (voir photo en annexe), les citoyen(ne)s recevront l'information au moment où ils se rendront au bureau de vote, au vu de la disposition des panneaux dans un endroit inaccessible ou improbable !. Ces panneaux doivent être visibles bien avant le jour du scrutin. En s'arrêtant devant les panneaux régulièrement, les citoyen(ne)s s'informent sur les différentes listes, les candidats connus, moins connus. Ils peuvent prendre le temps de les contacter, de les interroger.



Lorsque plusieurs scrutins se déroulent simultanément, il est indispensable de bien distinguer les panneaux d'affichage pour l'Europe, le parlement fédéral et le parlement régional par des indications claires pour le citoyen.. La commune fait ainsi preuve de pédagogie envers l'électeur(trice) qui a parfois des difficultés à s'y retrouver. Ce n'est pas encore le cas à Tournai cette fois-ci.





Les panneaux ont un rôle d'information. Il n'est pas nécessaire qu'ils foisonnent partout dans l'entité mais doivent se trouver dans des lieux bien visibles et visités. Et ces lieux doivent être connus des citoyens. On pourrait envisager de communiquer ces lieux par tout moyen d'information possible dès le début de la campagne.



Je propose que la commune réfléchisse aux moyens de rendre cette information la plus transparente et pédagogique possible avant la prochaine période préélectorale."



Marie-Christine Lefebvre
Conseillère communale 




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire