dimanche 18 mai 2014

Au champs, pas d'Auchan..

Tel était le titre de la marche festive organisée par des associations en lutte contre les projets immobiliers d'Auchan en France.

Ces organisations de paysans en ont assez de voir leurs exploitations agricoles sacrifiées pour y construire des méga centres commerciaux où on y vend ..de la bouffe industrielle. Cela crée de l'emploi dit-on. Mais ce sont des emplois peu rémunérés, à temps partiel, de mauvaise qualité. De plus, les emplois créés dans les nouveaux méga centres commerciaux détruisent des emplois ailleurs, dans les centres-villes ou dans d'autres centres commerciaux.  Sommes-nous condamnés à subir cette course folle à la multiplication des centres commerciaux, à la bétonisation des terres agricoles au profit des actionnaires de grosses entreprises commerciales et financières?
Non, ce n'est pas une fatalité, nous disent les collectifs organisateurs et les Verts. C'est pourquoi nous avons marché ensemble de Roubaix à Néchin hier.



Hier, se déroulait, à Roubaix,  une réunion des actionnaires au siège du groupe Mulliez (Décathlon, Auchan, et bien d'autres enseignes ... ). Les marcheurs se sont rassemblés devant ce siège et se sont mis en route vers Néchin, village d'adoption de la famille Mulliez.
La famille Mulliez, première plus grosse fortune de France, s'est expatriée vers la  Belgique pour éviter de payer trop d'impôts en France!

Depuis quelque temps, le petit village de Néchin est devenu un véritable paradis fiscal pour exilés fiscaux français.  Un autre Gérard a rejoint Gérard Mulliez récemment à Néchin, Mr Gérard Depardieu. Tous deux viennent jouir d'une paix royale dans le petit Royaume de Belgique!

Dans la bonne humeur,  nous avons scandé des slogans  "Mulliez, brasseurs de pognons" ou " arrêtez de penser, dépensez"  "circuits courts, cours toujours" et "Aux champs, pas d'Auchan". "Carrefour, c'est bientôt ton tour" !....avant de déverser de la terre sur le béton à Néchin et y planter quelques tomates.. afin de gagner quelques mètres carrés de terre sur le béton coulé par le groupe Mulliez.

1 commentaire:

  1. Madame Lefèvre,
    Tout est affaire de pognon! Y compris pour certains politiques qui évaluent leur efficacité à l'argent ramené à ses clients.
    Je viens de lire un tract électoral (Chambre, Région et Europe) du CdH qui annonce : "Plus de 35 millions d'euros de subsides ! Voici la somme que vos mandataires communaux, en étroite collaboration avec votre Député C.Brotcorne et les Ministres régionaux (Lutgen, Di Antonio, Antoine Simonet et Schijns) ont apportée à la commune de Tournai ces 5 dernières années.
    Présents sur tous les fronts, sur tous les dossiers qui vous concernent dans votre quotidien, nous n'avons qu'un souhait, poursuivre le travail au service de tous les citoyens de Tournai." (seul texte accompagnant photos et liste)
    Je croyais que le "travail" concernait avant tout la Wallonie, le pays et l'europe, les élections communales ayant eu lieu en 2012. Pour certains, avoir un Ministre, c'est un peu le jackpot comme en "champions league" ...
    Avoir un Bourgmestre-Ministre Président-Président directeur général de WAPI ... c'est carrément une rente de situation !
    Bonne fin de campagne, et continuez à vous battre sur le plan des idées, des choix de société et des programmes ...
    Albert Leclercq

    RépondreSupprimer