mercredi 2 octobre 2013

Questions à la une - Comment gaspille-t-on l'argent public? (suite et pas fin)

Dans cet article, je vous propose une suite à l’enquête "Comment gaspille-t-on l'argent public?" de l'émission Question à la une de la RTBF (diffusion du 2 octobre 2013) en me centrant sur le cas de Tournai.  

-------------

Faut-il rappeler que les subsides européens constituent l'argent des contribuables européens, et donc, des Tournaisiens également. A Tournai, la majorité communale PS-MR, et par la suite, la majorité communale PS-CDH, ont considéré les subsides européens comme une manne céleste que l'on dépense sans compter. Dans cette logique, il fallait dépenser cet argent à Tournai puisque, si les Tournaisiens ne l'utilisaient pas, cet argent serait de toute manière dépensé ailleurs...
Mais pour quels projets? Ci-dessous, trois exemples de projets destinés à rendre la ville de Tournai plus attrayante... Jugez par vous-même de la bonne gestion de ces subsides!


En 1994, les premiers fonds européens destinés à développer le tourisme à Tournai sont utilisés pour la construction de deux édicules sur l'Esplanade de l'Europe. Leur but était alors d'accueillir les cars de touristes. Le coût de leur construction s'élève à 330 000€.
Ces deux "bâtiments" n'ont jamais été utilisés à cet effet. Ils sont même voués à une démolition prochaine par manque d'entretien!

 Des fonds européens et wallons d'un montant de 600 000€ ont permis  la réalisation du circuit d'interprétation du centre-ville. Ce circuit inclut des totems et des panneaux graphiques. Dans la photo ci-contre, vous pouvez voir quelques panneaux dans le passage de la Grand Place vers le jardin Delannay. Ces panneaux ne sont visiblement pas entretenus.

Des fonds européens et wallons d'un montant de 3 millions ont été dépensés pour rénover le quartier de la Place St Pierre. ECOLO avait dénoncé l'obstination du Collège échevinal dans ce dossier de rénovation: le Collège a choisi comme revêtement de la Place St Pierre un revêtement identique à celui utilisé pour la Grand-Place, à savoir des pavés sciés, alors que ces pavés avaient montré leur fragilité!

3 commentaires:

  1. C'est une aberration d'utiliser des pavés sciés qu'on pose sur leur face bombée... ça défie les lois de la physique, c'était à prévoir... Je ne comprends pas que des professionnels aient pu faire ça...

    RépondreSupprimer
  2. Philippe Trenteseaux3 octobre 2013 à 06:06

    Dans cette émission j'ai entendu que l'état de la Grand-Place était la conséquence du passage des véhicules alors que la rénovation d'il y a dix ans était faite pour du piétonnier. Questions : comment se fait-il que les pavés soient dans le même état du côté des terrasses ? sans doute à cause des patrons ou clients trop lourds!!

    RépondreSupprimer
  3. Vu l'odeur qui y règne souvent, je pense que le passage vers le square Delannay fait souvent office de toilettes publiques. :-/ Du coup, j'y passe toujours rapidement, sans prendre le temps de regarder les panneaux. A part ça, avant d'habiter à Tournai, j'ai suivi le circuit du centre historique lors de ma première visite de la ville et je le trouvais très bien. Il était tout neuf à l'époque et je pense qu'il mériterait d'être bien entretenu...

    RépondreSupprimer