mardi 15 janvier 2013

Sécurité des piétons et des cyclistes...

Voilà pourquoi  nous étions réticents à accepter le stationnement sur le trottoir à cet endroit...

voyez vous-mêmes...



Au conseil communal de ce 14 janvier, le Collège communal propose de permettre à un riverain de se garer en partie sur le trottoir à cet endroit.  C'est  dangereux pour les cyclistes car ceux-ci, après avoir quitté la piste cyclable, devront contourner une voiture.  Ce l'est encore plus pour les piétons,  notamment les personnes à mobilité réduite, qui devront sans doute descendre du trottoir.  C'est pourquoi nous avions proposé de définir une  place de stationnement du côté avenue Montgomery (après le panneau de priorité de droite sur la droite) pour assurer la sécurité de tous !

Mais le Collège et les autres conseillers n'y voient pas réellement de problème ! Bon, nous espérons qu'il n'y aura pas d'accident à déplorer. 


4 commentaires:

  1. pourquoi permettre à un riverain de se garer sur le trottoir ? à part (sans doute) être au PS ou au MR, y a-t-il une raison valable ?

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour Marie-Christine. L'hiver à Tournai, avec la neige, il est hyper dangereux de circuler à vélo sur les pistes cyclables (quand elles existent) !! les feuilles, la neige, la boue, les cailloux, les trous cachés par les déchets, ... chaque mètre recèle son piège. Alors quand on rajoute encore des obstacles ... ça montre bien l'intérêt de la majorité pour la circulation douce des piétons et des cyclistes quotidiens.
    Philippe L.

    RépondreSupprimer
  3. nb: car pour moi qui n'ai pas de voiture, je ne circule qu'à vélo, à pieds et avec les bus et trains. Je dis cela car on m'a déjà demandé pourquoi je continuais à prendre mon vélo si c'était si dangereux. Comme si tout le monde pouvait acheter et entretenir une voiture.
    Philippe

    RépondreSupprimer
  4. Avec le Marquis, on va disposer d'éclairage WIFI, de somptueuses réceptions "people", de negundos en pagaille, d'image et de prestige, ... alors le logement pour les personnes précarisées, l'emploi pour les sans grades sans carte du parti et sans relation avec la nomenklatura locale , ... et a fortiori les pistes cyclables ou les trottoirs ...
    Cette mobilité ils ne la connaissent pas, car quand ils roulent à vélo, c'est avec le service presse qui a tout scanné avant, quand ils marchent, c'est sur des tapis rouges, ...

    RépondreSupprimer