lundi 6 avril 2015

Le Haut Escaut, lien entre France, Wallonie et en Flandre ...

Tel était le thème de la croisière organisée par l'association Escaut sans frontières  à laquelle j'ai participé ce 3 avril.

Des  experts  ont pris la parole entre Antoing et Oudenaarde afin de nous présenter des projets économiques, environnementaux qui façonneront le visage de notre région.



Dans la portion wallonne, deux ports fluviaux se développent sous la direction du  PACO (Port Autonome de l'Ouest et du Centre,) ce sont les plateformes de Vaulx et de Pecq.

plateforme de Vaulx
A Vaulx, la plateforme a été concédée à un gestionnaire privé, filiale de la société Dufour.  Ce projet a une pertinence économique mais est une vraie balafre dans le parcours campagnard du fleuve entre Antoing et Tournai.  D'après les intevenants du Port et du SPW, la plateforme de Pecq et les nouvelles plateformes seront plus intégrées dans leur environnement. La directrice du PACO est convaincue qu'il est possible de développer une activité portuaire tout en respectant la nature environnante et en diminuant un maximum les nuisances liées à cette activité.  Cette option devient une évidence lorsqu'on se balade sur le fleuve. En effet, celui-ci  marque vraiment le paysage par sa quiétude, et ses abords doivent être préservés au maximum.


Escaut à hauteur de Bossuyt
Dans la droite ligne de ce constat, j'ai d'ailleurs proposé à  Escaut Sans Frontières et au Contrat de rivière d'accentuer la collaboration  entre  régions pour un aménagement durable des berges.  La différence est tellement flagrante lorsqu'on passe de Wallonie en Flandre où les berges sont plus arborées et la biodiversité ainsi mieux préservée.






rétrécissement Escaut à Tournai
Un autre projet d'envergure sur la portion wallonne est l'élargissement de l'Escaut dans la traversée de Tournai.  Le représentant du Service Public de Wallonie (SPW) a expliqué longuement la difficulté actuelle de traverser  Tournai pour les bateaux de 1500 à 2000 tonnes en précisant que la partie la plus difficile à négocier est bien le rétrécissement à partir du Pont à Pont et, dans une moindre mesure, le passage du Pont des Trous. Il a confirmé les propos du Collège communal en réponse à ma question posée en mars dernier.(voir ci dessous, réponse détaillée à cette question ).



Centrale électrique de Ruien
Avant de terminer notre périple à Oudenaarde, les représentants de la province Oost-Vlaanderen nous ont décrit l'ambitieux projet de démolition et réhabilitation du site de la centrale électrique de Ruien, qui fut la plus grosse centrale électrique au charbon de Belgique, fermée par Electrabel depuis 2 ans .  Ce projet devrait allier économie et patrimoine par la création d'une zone  pour PME et la rénovation d'une partie du site bâti.







La croisière était très enrichissante  : mieux vaut bien connaître la réalité de terrain avant de se prononcer sur les projets qui engageront l'avenir de notre commune !








Dossier élargissement de l'Escaut à Tournai, réponse du Collège communal de Tournai ce 23 mars 2015





1 commentaire:

  1. Souvenirs de 2 autres croisières avec Escaut Sans frontières : déjà à l'époque la demande adressée à la Région wallonne était de favoriser la biodiversité des berges au lieux de l'aseptiser (flagrant aussi le changement ave le côté Français, mais moindre qu'avec la Flandre)

    RépondreSupprimer