dimanche 25 janvier 2015

Cela se passe à Tournai, au far west wallon....

L'Echevin tournaisien à la fonction maïorale  nous annonce aujourd'hui que le festival Ramdam reprend  après  une réévaluation des risques.

Je ne m'aventure pas à commenter le fond de cette affaire puisque je n'ai aucune connaissance du risque réel et des moyens dont disposait ou ne disposait pas l'autorité  policière pour assurer la sécurité de la population.

Par contre, en matière de communication, le "bourgmestre-shériff" a beaucoup à apprendre !  Il assume ses propos, répète-t-il régulièrement mais a-t-il compris à quel point ses propos ternissent l'image de notre ville. Il devient l'as de la communication controversée. Le mois dernier, Mr Delannois annonce qu'il sanctionnera les injures proférées sur facebook envers les élus et le personnel communal.  Il se ravise ensuite et annonce que toute injure sur facebook fera l'objet d'une sanction administrative dans sa ville.  Cette annonce fait l'objet de commentaires sur tous les médias du Royaume et même hors frontières,  avec un brin de moquerie ou en dénonçant avec force cette mesure simpliste et inadaptée.

Aujourd'hui aussi, beaucoup d'interrogations face à la  communication de crise, "assumée" comme toujours par le shérif. Jeudi soir, Mr Delannois affirme disposer d'informations judiciaires l'obligeant à prendre des mesures de sécurité.  Après avoir fait évacuer le site, il annonce presque tout de suite  que le complexe cinématographique sera complètement fermé pour toute la durée du festival. 

  La population tournaisienne s'interroge   :

 Le complexe Imagix est-il le seul lieu dangereux à Tournai? 
 D'autres cibles sont-elles pointées du doigt?
 La mesure radicale prise par l'autorité communale est-elle indispensable?
 La Ville de Tournai a-t-elle les moyens pour protéger sa population contre un tel risque?  


Gestion de crise à Amsterdam





Or, la gestion de crise, c'est d'abord une grande maîtrise de la communication, une communication vraie (même si on ne peut pas tout dire). Il faut vraiment aider les gens à comprendre ce qui se passe et les tenir au courant de l'évolution de la situation.

(ci-contre et ci-dessous une communication de crise en Hollande suite à une alerte sur la vente d'une drogue dangereuse pour la santé)

Communication de crise à la Hollandaise















Dans la crise actuelle, on peut s'interroger sur la politique de communication de l'Echevin . Il aurait pu annoncer une fermeture pour 24h avec évaluation au bout de ces 24h.  Il aurait pu communiquer de manière plus complète  sur la réalité de la situation et sur son évolution.

Aujourd'hui, le festival reprend du service à notre grande joie mais Mr Delannois n'a pas été plus clair dans sa communication ce matin :

"L'enquête s'est poursuivie et ce samedi 24 janvier en soirée, de nouveaux éléments d'information ont été communiqués. Les autorités administratives et judiciaires se sont réunies en urgence ce dimanche 25 janvier. Elles ont pris connaissance de ces nouveaux éléments. Ceux-ci permettent de revoir sensiblement le niveau de risque qui est alors ramené au même niveau que celui fixé pour l'ensemble de la Belgique conformément à l'analyse réalisée par l'OCAN. Les autorités ont dès lors décidé d'autoriser la réouverture du site tout en continuant à en assurer une surveillance. L'enquête se poursuit."

  Mr Delannois n'a certainement pas sécurisé les Tournaisiens par sa gestion de crise calamiteuse.  Il a plutôt contribué au développement du sentiment d'insécurité  auprès d'une population déjà inquiète suite aux événements de ce début d'année. 

En tant que conseillère communale et conseillère de police, j'interrogerai le bourgmestre à ce sujet car la sécurité est un problème crucial qui préoccupe toute citoyenne et tout citoyen.

5 commentaires:

  1. C'est vrai que je suis resté dans l'expectative

    RépondreSupprimer
  2. Polo le magnifique, dit Polo le Shérif, fait preuve ici de toute sa "grande compétence" ... En fait, il a tout juste réussi à démontrer son manque de sang froid et sa totale improvisation en matière de sécurité publique. Inquiétant autant que les menaces émanant de terroristes ... D'autant plus qu'il se tait en se cachant derrière le secret de l'enqête ... ahahah !!!! il n'a sans doute pas suivi la conférence de presse au soir des événements de Verviers ... ou toutes les communications de responsables publics lors d'événements graves ...
    Tiens, ce n'était pas déjà Polo qui avait expulsé manu militari des gens du voyage ? bien sûr parce qu'ils gênaient l'ordre public ...
    Pôvre Tournai !
    Philippe

    RépondreSupprimer
  3. Paul-Olivier Delannois26 janvier 2015 à 07:06

    J'avoue Marie Christine qu'en matière de désinformation, je n'ai rien à t'apprendre. Les propos par rapport à Facebook sont faux et si tu ne sais pas comprendre que dans certains cas, il faut se taire pour des devoirs d'enquête , c'est pathétique....quant à Philippe, l'anonymat vous va comme un gant

    RépondreSupprimer
  4. "désinformation", "pathétique", ... de la part d'un échevin délégué à la fonction maïorale , ce sont des termes qui frôlent l'insulte ... le père fouettard sanctionateur sera-t-il saisi ? D'autant plus que la façon dont Mme Lefèvre a été renvoyée dans les cordes lors du conseil communal de hier soir est une "insulte" au droit légitime de contrôle de l'exécutif par l'opposition, à la courtoisie démocratique ... Ca c'est sur la forme des débats (si on peut appeler cela un débat!) autorisés au sein du conseil, qui devraient être un "modèle" de communication polissée et respectueuse ...
    Sur le contenu, dans bon nombre "d'affaires" tenant à la sécurité (et des affaires bien plus graves que celle-ci !), les autorités publiques tiennent une communication destinée d'une part informer à la population sur des mesures de limitation collective de liberté de circuler (hypothèse valable quand on ne prend pas les citoyens pour des demeurés), d'autre part à sécuriser la population en ne permettant pas tous les fantasmes de tout un chacun. Et cela sans le moins du monde violer la loi et mettre en péril la sécurité publique ! et c'est d'ailleurs le b-a-b-a des interventions en temps de crise ... Dans le cas présent, rien! si ce n'est la lecture docile et hypercontrôlée d'un communiqué abscons (terme très littéraire , et non insultant ) et le réflexe de se cacher derrière un "si vous saviez ..." Cela fait sérieusement penser à certains endroits où les mesures de privation de liberté sont toujours cachées derrière des impératifs de sécurité publique que l'autorité publique ne peut bien évidemment pas communiquer "sans mettre en péril l'équilibre fragile de la démocratie" ... (mais pas dans ce cas-ci bien entendu! ...)
    Et bien sûr toute contestation, toute remise en question, est taxée (et en matière de taxation la majorité actuelle, tant communale que fédérale, s'y connaît très bien ...) d'incompétence, de pathétique, de "récupération politique", ... bref, la seule réponse est la disqualification de l'opposition ! merci la politique de respect ...
    nb: si tout le monde, y compris toute la presse nationale, a mal compris la communication du shérif sur la répression des insultes sur internet (c'est sa seule explication) , celui-ci devrait peut-être se poser quelques questions sur sa fçaon de gérer la communication, oser se remettre en question en évitant d'affirmer à corps et à cris qu'il est un incompris ... Si lui seul se comprend ... il y a un problème, non?
    le ver solitaire ...

    RépondreSupprimer
  5. Vous êtes injustes avec le bourgmestre ff ! il faudrait féliciter le shérif ,comme vous dites tous, pour être passé en 48 h chrono d'un état de menace terroriste et de risque nécessitant la fermeture d'un complexe cinéma et d'un festival en cours durant 1 semaine à un état de totale sécurité ne nécessitant aucune surveillance particulière (pas de flic à l'intérieur ou à l'extérieur, pas de fouille à l'entrée, ... RIEN).
    C'est assez unique une telle efficacité !!! un vrai shérif !
    nb: maintenant sa lutte contre les crottes de chien disséminées partout en ville semble bien plus difficile ! il faut dire qu'avec un bourgmestre ff comme ça, les sacs poubelles, les crottes de chien, les insultes sur facebook n'ont qu'à bien se tenir!
    Jean de Bailleul

    RépondreSupprimer