jeudi 26 août 2010

Agriculture et marchés de producteurs...



C'est sans doute mon thème favori durant ces vacances mais il me semble incontournable après quelques jours de repos passés dans la région merveilleuse de l'Aveyron français.

J'y ai découvert les marchés de produits locaux qui fleurissent un peu partout en France et remportent un succès considérable dans les villes et les villages.

Une rencontre hebdomadaire avec un producteur de fromages de chèvres, un producteur de vin , un fermier-boucher, une productrice de marrons et produits dérivés, une apicultrice... devant leur étal, sur la place du village le matin ou en fin de journée. Des tables sont prêtes pour accueillir les gourmands qui mangent sur place les délicieux produits du terroir. Quand les lampions s'allument, à la tombée du soir, ils n'ont plus que le matériel à remballer car tout a été vendu.


Quand vous leur demandez comment s'écoule leur production : ils vous répondent : "sur les marchés ou à la ferme" et dans les commerces de la région.

L'agriculture européenne est bien en crise mais ces agriculteurs ne le ressentent que très peu. Leur problème essentiel est de ne pas dépasser un seuil de production les obligeant à payer du personnel.

Qu'attendent les pouvoirs publics pour créer ces emplois? Des emplois non délocalisables dans les régions rurales qui en ont grandement besoin en France et ailleurs car l'engouement pour les produits locaux et de saison est aussi perceptible à Bruxelles, à Paris que sur les marchés du Midi.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire