mercredi 29 juin 2016

Une étape décisive pour le projet du Pont des Trous et ses abords


Hier, le conseil communal tournaisien a décidé, à l'unanimité, de déposer sur le bureau du Ministre Prévôt l'esquisse du futur Pont des Trous et de ses abords, fruit du travail en commun d'un bureau d'architectes et de citoyens et élus tournaisiens.

Le Ministre Prévôt était exigeant : pour le 30 juin 2016, le projet des Tournaisiens devait lui être remis, si non, il ferait son propre projet.
Les Tournaisiens ont tenu parole !

Lors du conseil communal du 27 juin, les élus communaux "ont repris les clefs du projet"comme c'était prévu par le processus participatif:

"En fonction de la (ou des) solution(s) retenue(s), un second rapport intermédiaire sera élaboré par la cellule de coordination et soumis au comité de pilotage le 30 mai. Ceci fera ensuite l’objet d’un rapport final (16/6) comprenant toutes les illustrations nécessaires avec un cahier des charges précis à charge ensuite au Conseil communal du 27 juin de trancher et de déposer une proposition au ministre Prévot (30 juin au plus tard)."
(extrait de la note de cadrage du processus participatif votée à l'unanimité par le conseil communal le 7 mars 2016 )

Certains esprits chagrins continuent à jouer sur les mots en affirmant que le conseil communal  dépose une esquisse sans avoir débattu de son contenu.  Cela  leur permettra d'affirmer aux détracteurs du projet  qu'ils n'adhéraient pas à l'esquisse proposée par le comité de pilotage et de tenir un tout autre discours auprès des partisans de celle-ci.

Un peu de courage politique est indispensable en démocratie !  Le groupe politique ECOLO a voulu envoyer un message clair au Ministre et aux Tournaisiens ce lundi lors du conseil communal :


"Je commencerai ce soir, une fois n'est pas coutume (me direz-vous!) par nous auto-congratuler, nous les élus du peuple pour notre audace et notre clairvoyance en décidant à l'unanimité de mettre sur pied un processus participatif le 7 mars dernier.
Permettez-moi aussi de remercier les citoyens(ne)s qui se sont impliqués à des degrés divers et ont contribué à sa réussite.
Merci aussi aux membres du comité de pilotage pour leur persévérance et leur convivialité.
Et, un grand coup de chapeau à l'équipe d'animation qui a imaginé une méthode originale pour faire émerger les idées des participants et favoriser l'échange entre tous ainsi qu’au bureau Greisch , à l’agence ANMA et à l'architecte Olivier Bastin pour leur écoute, leur patience et leur professionnalisme.
Dès les premières réunions, certains participants invitent l'architecte à dessiner le projet « qui ferait l'unanimité » avec sa baguette magique.
Et ils s'empressent de lui rappeler dans quelles limites peut s'opérer la magie : un pont des trous en pierre, trois arches, de haute qualité architecturale, dans un cadre budgétaire strict
Mais il n'a pas répondu tout de suite à cet appel !
Les réunions se sont succédé : nous avons « tourné autour du pont » pendant quelques heures, redessinant les rives du fleuve, les reliant entr'elles par une passerelle légère.
Nous avons imaginé toute la vie qui bientôt s'y déploiera, lorsque les gradins descendront vers le fleuve. Nous avons revisité les tours afin de leur donner un avenir, bien enraciné dans l'histoire de notre cité.
Et puis l'idée des pontons sur l'Escaut a effleuré les participants, pour venir toucher ce fleuve qui nous est cher.
C'est en participant activement à toutes ces réunions que l'architecte Olivier Bastin, le bureau Greisch et l’agence ANMA ont entendu s'exprimer des points de vue tranchés et des points de convergence.
L'auteur de projet a ramassé tous les petits messages déposés ici et là par les participants et c'est à ce moment-là seulement qu'il a pris sa baguette pour dessiner le futur du Pont et ses abords et l'a fait découvrir au comité de pilotage.
Le comité de pilotage, pour rappel, avait pour mission d'accompagner l'auteur de projet, de le guider vers une proposition qui ferait consensus auprès des élus et du peuple mais pas de faire un choix tranché et définitif.
Il s'est naturellement dirigé vers une esquisse qui répondait aux exigences du cadre et a exprimé d'emblée des remarques pour améliorer celle-ci.
C'est ce projet déjà affiné qui a été présenté le 7 juin aux citoyens(ne)s qui s'étaient déplacés à la crypte de l'hôtel de ville pour exprimer leur avis.
Aujourd'hui, la boucle est presque bouclée. C'est à nous, élus communaux, qu'il appartient de confirmer au Ministre Prévôt la proposition des Tournaisiens(ne)s.
C'est avec enthousiasme que notre groupe politique se rallie à la proposition du Collège : « d’adresser au Ministre Maxime PREVOT le choix final de l’esquisse pour la transformation du Pont des Trous et de l’aménagement de ses abords, retenue par le Comité de pilotage issu du processus participatif « Au tour du Pont » (mars-juin 2016) mis en place dans la foulée de la consultation populaire du 25 octobre 2015 ».
Tout en insistant sur le fait que le parcours n'est pas terminé :
« Au tour du Pont », a mobilisé les citoyen(nes) tournaisien(ne)s. Nous souhaitons qu'il reste un projet mobilisateur. C'est d'ailleurs le souhait exprimé par l'auteur de projet et par ceux et celles qui se sont déplacés le 7 juin : Les citoyen(ne)s veulent restés informés de l'évolution du projet tandis que l'auteur de projet demande que les Tournaisien(nes) continuent à nourrir le projet.
Nous demandons au Collège de mettre tout en œuvre pour répondre à ces attentes."











Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire