mercredi 21 octobre 2015

Dimanche, les bobonnes iront ...donner leur avis

Vous n'êtes pas convaincu(e) de vous déplacer dimanche pour donner votre avis sur l'avenir du Pont des Trous? C'est pas grave,  je pense que je vais vous convaincre !!

"Cela ne sert à rien, tout est déjà décidé" dites-vous.

 NON, tout n'est pas décidé mais nous pouvons changer et influencer la décision du Collège et de l'administration wallonne si nous sommes nombreux à donner notre avis.


"Je suis contre la consultation populaire car elle coûte trop cher"dites-vous.

 NON, tout est relatif.  Les représentants politiques coûtent aussi en démocratie car celle-ci a un prix.  Par contre, certaines dépenses énormes ne rapportent rien aux citoyens. Vous voulez un exemple, en voilà un qui vous laissera songeur : 
la Ville de Tournai verse, chaque année, pendant 10 ans, 350 000 euros dans un puits sans fond pour "soi-disant" sauver la Banque Holding Communal qui devait sauver DEXIA!

Vous connaissez le sort de la banque Holding Communal???? Je vais vous le dire : elle est en faillite depuis plusieurs années!  Et nous, braves Tournaisiens, comme d'autres citoyens d'autres communes,  nous continuons à payer pour ce gâchis. Comptez un peu combien de consultations populaires pourraient être organisées pour le prix du renflouement d'une banque ... en faillite!

"Je suis contre les 2 projets, donc, je n'y vais pas" dites-vous.

 Ne soyez pas naïfs !!  Si vous ne vous déplacez pas, vous apportez de l'eau au moulin du Collège communal qui dit, "consultation populaire, ersatz de démocratie".   Lorsque l'on comptera les votants, s'il y a 10% de votants ou moins, le Collège proclamera : " il y a 90% ou plus de Tournaisiens qui sont d'accord avec moi et acceptent le projet."  Le Collège n'interprètera pas votre  absence comme une contestation. D'ailleurs, personne ne pourra interpréter votre absence comme une contestation, sinon vous.  Ne pas y aller, c'est soit, ne pas s'intéresser à la question, soit, être d'accord avec la position du Collège. Y aller et voter non aux 2 projets ou même oui aux 2, c'est donner son avis.

"On demande l'avis des gens sur un monument qui n'appartient pas à la ville et dont la décision ne sera pas prise par la Ville"disent certains.

 Ce n'est pas un bon argument, même s'il est défendu par l'Echevin délégué à la fonction maïorale.   Le ring d'Anvers, pour lequel on a demandé l'avis des Anversois, appartenait à la Région Flamande et non à la Ville d'Anvers.

Le Code de la démocratie locale prévoit de consulter la population sur des projets "d'intérêt communal", pas sur des propriétés de la Commune.  Le Conseil Communal de Tournai n'aurait pas pu demander une consultation populaire sur la mise à gabarit de l'Escaut à 2000 tonnes, car c'est un projet d'intérêt régional wallon et non un projet d'intérêt local.  Voilà la différence et non la propriété du bâtiment qui n'a absolument rien à voir dans le choix de consulter la population.


Le saviez-vous?  Après toute consultation populaire organisée en Belgique, les autorités ont adapté leur décision en fonction de l'avis émis par la population.

"Cette consultation est instrumentalisée par les partis politiques"disent certains.

 C'est encore un argument de notre Echevin délégué à la fonction maïorale. Et ..il est faux.

 La consultation est le seul moment où chacun(e)  dans l'isoloir fera son choix en âme et conscience et non en fonction de ses convictions politiques.

 Certains  partis peuvent faire campagne pour l'un ou l'autre projet comme le fait le  MR à Tournai tandis que d'autres, comme ECOLO, font campagne simplement pour que les gens se déplacent.  Cela n'est pas déterminant :  Le vote appartient à celui qui va voter.   Il n'y a que les dictatures qui instrumentalisent le vote de leurs citoyens.  La Prix Nobel de littérature qui vient d'être acclamée partout pour son courage politique, ne dit pas autre chose. Elle précise que, dans son pays, la Biélorussie, :  ce qui est important n'est pas qui va voter, ce que les gens votent mais bien qui va compter les votes!"

En Belgique, à Tournai, nous pouvons avoir confiance aux personnes qui compteront les votes. Cela reste quand même une démocratie où la voix de chacun(e) est enregistrée convenablement.

Dimanche, il fera sans doute beau. Avant d'aller vous promener, vous pouvez passer par le bureau de votre, cela vous prendra quelques minutes mais cela vaut la peine d'y aller.
Avez-vous entendu notre Echevin sur No Télé qui affirmait : "certains veulent demander l'avis à tout le monde, même aux bobonnes".



Moi, je lui réponds : "je suis une bobonne et je donnerai mon avis car il comptera aussi pour le futur de Tournai."

  Et si vous avez 16 , 17 ou 18 ans et  que le Pont des Trous n'est pas votre monument préféré, allez-y quand même.  C'est essentiel  pour pouvoir revendiquer d'autres consultations populaires dans le futur sur des sujets qui vous intéresseront vraiment.

1 commentaire: