lundi 4 mars 2013

Budget 2013 de Tournai, une occasion manquée

Dans l'analyse du budget communal, parmi les investissements projetés par la nouvelle majorité, j'ai été interpellée par la mise en conformité des cuisines des écoles communales.  Le montant s'élève à 250 000€.  C'est donc un montant élevé pour un investissement indispensable, me direz-vous, puisqu'il s'agit de la santé de nos enfants.

Oui, mais ....  La mise en conformité prévue ne prévoit pas d'installer de réelles cuisines afin de préparer sur place des repas pour nos enfants, simplement une installation correcte pour réchauffer les repas qui proviennent d'un traiteur situé à une cinquantaine de kilomètres de Tournai.

Les repas sont préparés chez le traiteur, refroidis chez lui, amenés par frigos et réchauffés sur place. 

Nous, écologistes, pensons que c'est dommage de poursuivre une telle politique en matière de repas scolaires.

Pourtant d'autres communes ont fait le pas : elles ont opté pour une cuisine sur place en donnant la préférence aux produits locaux, et en créant un véritable partenariat avec les producteurs locaux.

C'est un parcours semé d'obstacles, c'est vrai, car il faut des cuisines collectives répondant aux normes d'hygiène exigeantes. Mais le jeu en vaut la chandelle.  Les producteurs locaux ont ainsi un débouché assuré.  Pour nos enfants, c'est aussi l'occasion de goûter et d'apprécier les produits du terroir, de saison et de qualité.  Ceux-là, au moins, ils ne parcourent pas l'Europe entière en changeant de nature durant les trajets ! (Comme la vache qui se transforme en cheval !).

Nous avons insisté lors du conseil communal de ce 25 février 2013 pour que la Ville entame une réflexion sérieuse dans ce sens.  Nous savons qu'à Tournai, il est possible de créer plusieurs cuisines collectives pour  collectivités (homes, écoles, hôpitaux...).  Un tel projet allie plusieurs avantages : des emplois locaux sont créés, des produits de qualité sont offerts aux consommateurs.

Face aux problèmes de santé qui guettent nos jeunes, c'est aussi un moyen de les éduquer à une alimentation responsable.

Aujourd'hui, nous devons donner du sens à nos projets, et du sens à nos investissements publics, voilà pourquoi, la mise en conformité des cuisines pour un coût élevé de 250 000€, n'est pas un investissement d'avenir, à nos yeux.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire