mercredi 30 novembre 2016

budget communal, budget CPAS, commissariat, un autre son de cloche, celui des écologistes...

Les échanges sur les budgets  et la politique  qu'ils sous-tendent étaient intéressants au conseil communal de Tournai ce lundi soir et au conseil de police mardi soir.

Voici les propos de ma collègue Coralie Ladavid sur la politique du CPAS :




Quant au budget communal, plusieurs éléments nous semblent positifs tandis que d'autres nous interpellent, en voici quelques-uns :

Dans les écoles communales, seule l'école du Château propose aux enfants un repas avec crudités pour des raisons de coût,  d'après l'échevin de l'enseignement.  J'ai proposé d'étendre cette possibilité à toutes les écoles . Distribuer une soupe à tous nos petits, me semble aussi une possibilité à développer.  L'échevin me répond que la Ville ne le fait pas pour éviter un recours de l'enseignement libre sur ce qu'on appelle communément "les avantages sociaux"; Nos enfants méritent mieux !



Beaucoup de choses à dire en matière de sécurité mais malheureusement les informations arrivent au compte-gouttes,  c'était le sens de mon intervention lundi soir :




Guillaume Denonne est intervenu lui aussi sur le placement  de caméras à Tournai dont on ne sait presque rien pour le moment :

" Nous restons convaincus qu'une politique de prévention plus active permettrait de diminuer les problèmes à Tournai. Quant aux caméras, ce n'est pas raisonnable d'acheter des caméras aujourd'hui si le système de visualisation en direct n'est pas prévu en même temps car les caméras risquent de ne pas être compatibles avec ce système. Cela évolue si vite en matière de technologie !


Au conseil de police, mardi soir, les informations étaient aussi préoccupantes : les coûts de personnel pour visualiser les données enregistrées par les caméras s'envoleront alors que les finances de la zone se dégradent.  L'investissement pour le nouveau commissariat est estimé à 16 millions d'euros, mais on sait très bien que les budgets d'investissement sont toujours dépassés lors de la construction!

C'était le sens de mon abstention lors du vote sur l'achat du bâtiment ORES par la zone de police. 
 
Aujourd'hui, d'autres opportunités pourraient s'ouvrir : pourquoi pas la caserne St Jean si l'armée décide de quitter les lieux ? Car, même si nous restons convaincus qu'un quartier militaire doit rester à Tournai, tout peut être regroupé sur le site de la caserne Rucquoy ?








Pour terminer sur des notes positives, ECOLO s'est réjoui de voir apparaître prochainement deux investissements qui compteront dans la vie quotidienne des Tournaisiens : un bâtiment des services administratifs rénové et accueillant et une passerelle nouvelles entre les quartiers St Jean et St Piat! 


 






















Affaires à suivre.....












Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire