dimanche 21 septembre 2014

La propreté à Tournai, le jour de la procession

Les Tournaisien(ne)s et Tournaisiens se plaignent souvent de la saleté en ville et ils ont raison.  Si la ville est sale, c'est parce que les habitants la souillent, disent les autorités communales et elles ont raison également.

Mais faut-il pour autant se rejeter la faute et attendre que d'autres agissent.

Non, évidemment.

Dimanche dernier, la procession déroulait son cortège à travers les rues de la cité. Passant sur le quai Marché aux Poissons et Quai Notre-Dame, je n'en croyais pas mes yeux. Il y faisait presque plus dégoûtant que d'habitude! Voici quelques photos prises ce matin-là. Quelques rues plus loin, je croisais un groupe de touristes accompagné d'un guide de la ville.






A plusieurs reprises déjà, j'ai interpellé le Collège communal sur la propreté en ville. Et j'y reviendrai, à nouveau, ce lundi lors du conseil communal. Parce que cette image qu'on donne de Tournai le jour d'un événement historique de cette importance, est inadmissible. Oui, il fallait nettoyer les rues du centre-ville le matin de la procession même s'il faut recommencer à nouveau le lendemain, jour de la braderie!

Le Collège n'a qu'une réponse à cette problématique : des sanctions administratives. Mais, visiblement, c'est largement insuffisant.  D'autres villes développent une campagne permanente de sensibilisation et de responsabilisation de leurs citoyen(ne)s face à la propreté des lieux qu'ils fréquentent. Le résultat est bien meilleur qu'à Tournai, où on continue à penser qu'il suffit de mettre un panneau indiquant le montant de l'amende!



4 commentaires:

  1. La ville est sale. J'ai un associé qui après avoir visité la ville un dimanche avec sa femme, m'a dit qu'avec une ville aussi sale, il ne viendrait pas habiter dans la région.
    Dans beaucoup de métropoles, on nettoie même à 3 heures du matin, même à 7 heures du matin.
    Piquer au hasard l'un ou l'autre malotrus, n'empêche pas de devoir retrousser ses manches pour nettoyer la ville. C'est à cela que sert un service de propreté.

    bravo Marie-Christine!

    (s) Alfred

    RépondreSupprimer
  2. et là ce n'est rien....Faites un tour le vendredi soir....Plein de monde assis sur le quai et plein de cannettes partout ou de verres en plastique et bouteilles......Dégoûtant! Mais pas une seule poubelle sur ce quai.....Il faut se déplacer de 20 m vers les cafés pour en trouver....C'est trop loin hein!!! Marie-Pierre

    RépondreSupprimer
  3. eh oui, malheureusement les autorités communales semblent s'en ficher complètement, j'habite le bas quartier et c'est lamentable, vomissures sur le sol, on pisse sur les façades, des canettes partout, et du bruit, pas par les voitures, mais
    par la bande d'ivrognes qui parlent à haute voix durant en rentrant dans leurs voitures aux petites heures du matin.
    C'est le début de la fin et le retour à l'anarchie et tout le monde s'en moque
    On receuille ce que l'on a semé.... pauvre société décadente.

    RépondreSupprimer
  4. Tournai, bientôt un BRONX.

    Comment voulez-vous que le tourisme se maintienne, seule ressource encore exploitable est en train de se désagréger. Il n'y aura bientôt plus rien, même la cathédrale est défigurée et pour longtemps encore....
    Nos responsables locaux feraient bien d'aller visiter les villes flamandes comme Bruges pour avoir un exemple de propreté. C'est la première chose que les touristes constatent à Tournai, la saleté.
    Et le pont Notre-Dame qui oscille très fort en position haute, à croire que l'on attende qu'il tombe pour faire sa maintenance. Les chemins de roulement des 4 piliers présentent une usure importante ainsi que le tablier où se détachent des plaques de rouille . Quant aux berges avoisinantes, celles-ci sont envahies par des arbustes (bientôt des arbres) qui détruisent les joints des pierres.
    Or c'est par la rue royale qu'arrivent la plupart des touristes.
    La seule ville wallonne qui était encore visitable pour ses trésors archéologiques sera bientôt on BRONX

    RépondreSupprimer