mardi 23 novembre 2010

Sauver l'ilôt Cherequefosse...



C'est un bel endroit, que les habitants du quartier St Piat ont rêvé.
Aidés par un architecte, des associations de terrain et des experts en aménagement du territoire, ils ont concrétisé leur projet.

Un îlot de vie collective avec des logements de différents standings, une maison de quartier, des installations sportives, des bains publics, une maison médicale, un parc, et des petits commerces...

Depuis fin 2008, ils y travaillent sous l'oeil bienveillant du Collège Communal tournaisien, acquis à l'idée que cet îlot en vaut la peine. Le montage financier est réalisé et il tient la route : des subventions seront demandées à la Région Wallonne dans le cadre de la réhabilitation d'une friche industrielle, de la construction de logements sociaux, et une opération de revitalisation permettra de revendre à un promoteur privé une partie de l'îlot et d'aménager l'espace public.

Mais pourquoi soudain ce silence du Collège communal? Refusant tout contact depuis plusieurs mois. Inquiet, le comité multiplie les demandes de contacts, fait appel à la presse qui relaie leurs inquiétudes.

Présente à la réunion de quartier organisée par le comité, j'apprends cette mauvaise nouvelle.

Je décide d'interroger à mon tour le Collège communal lors du conseil communal de ce 22 novembre .. Et leur réponse tombe comme un couperet : Le Collège ne prendra aucun risque financier. C'est l'intercommunale IDETA qui achètera le bâtiment en friche car elle a une opportunité de subvention si elle y réalise un projet économique. Sans le dire explicitement, le Collège avoue aussi qu'il n'a pas la force de mener ce projet jusqu'au bout et préfère passer la main à l'intercommunale.

La fin d'un rêve?

Ce quartier, je l'aime. Mes enfants y ont couru dans le petit parc, ont joué, ri et pleuré dans la cour de l'école, animé la troupe scout. Je m'y promène volontiers en parlant avec les habitants. Alors, c'est dit, je ne laisserai tomber ni ce comité, ni ce beau projet.

Reste à convaincre, convaincre avec force les décideurs que ce projet est bien le meilleur pour le futur de notre quartier.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire