mercredi 31 août 2011

Tournai, ville cyclable !



Le projet présenté au conseil communale le 19 septembre aura tout d'un vrai projet pour plus de sécurité en ville pour les cyclistes et autres modes doux.


Ouf! On vient de loin car c'est toujours très dangereux de s'y déplacer à vélo. Quand ce plan sera mis en place, la situation s'améliorera considérablement. Néanmoins, le danger reste permanent sur les grands axes qui relient les villages à la ville (chaussée de Douai, chaussée de Lille et last but not least... chaussée de Bruxelles).

Je me suis retrouvée sur cette chaussée la semaine dernière, venant de Barry, et j'ai eu très peur. A plusieurs reprises, j'ai pensé que ma dernière heure, ma dernière minute était arrivée. La piste cyclable est confortable dans la traversée de Gaurain mais dès qu'on s'approche de Tournai, on joue avec sa vie car les voitures vous frôlent sans ralentir et la piste se rétrécit jusqu'à disparition complète aux abords de l'autoroute. Mes amis, quelle aventure ! je ne conseille à personne de prendre son vélo entre Tournai et Gaurain tant que ce tronçon ne sera pas sécurisé. C'est une cycliste aguerrie qui vous le conseille !

lundi 15 août 2011

Trouver une solution durable


http://g1000org.tumblr.com/

Le G1000 a l’ambition d’apporter une nouvelle bouffée d’oxygène à notre démocratie.

L'objectif est ambitieux mais simple : rassembler 1000 personnes le 11 novembre 2011 et les laisser discuter et réfléchir sur le pays dont ils rêvent.

Et nous avons besoin de votre aide pour choisir les thèmes dont ils discuteront : de quoi doivent-ils absolument parler?


Si les hommes et les femmes politiques sont bloqués dans leur solution de compromis, parce qu'ils estiment qu'ils ne peuvent plus aller plus loin, il est temps que les citoyens les éclairent et les aident à trouver une solution. Telle est le raisonnement, somme toute, simple et normal en démocratie.

J'ai adhéré à ce projet citoyen "g1000", à l'opposé des "j'en ai ras-le bol", "ils ne savent pas gouverner", "ils ne foutent rien", "ils sont là pour leur ego et non pour servir leur pays", "que font-ils avec notre fric", et last but not least "tous pourris".

Je vous invite à lire leur manifeste, et à participer à la journée du 11 novembre à Tour et Taxis, pour une réelle confrontation d'idées et de propositions pour construire la Belgique du 21e siècle.