dimanche 25 mars 2012

Réflexions d'un dimanche matin....


Chaque dimanche, j'écoute l'émission "Les Belges du bout du monde" , un moment délicieux au petit déjeuner.
Ce 25 mars, nous étions emmenés au Burundi avec Maggy qui a fondé la Maison Shalom et la chanteuse Kadjanine : deux Burundaises extraordinaires qui vous bousculent par leur charme et leurs réflexions.
Tenez, une perle : Kadjanine se rend à l'école de son enfance à Bujumbura un samedi.

Pourquoi vous n'avez pas école, les enfants?
leur dit-elle? Parce que les enseignants sont en grève. Pourquoi font-ils grève? Parce qu'ils ne sont plus payés. Pourquoi ne sont-ils pas payés? Parce qu'on a mangé l'argent. et Kadjanine ajoute, aussi espiègle que les enfants, on ne dira pas qui est "on".

Quelle répartie ! Quelle clairvoyance! L'humour des Africains face au pouvoir, un humour porteur d'espoir ou teinté d'impuissance?
Et la jeune Belge, du bout du monde, médecin dans un hôpital burundais, au service de néo-natologie, de conclure : ici, chaque jour qui se lève, est un jour de fête!
Le dimanche sera beau en Belgique après avoir partagé ce moment de tendresse avec le Burundi.

mercredi 14 mars 2012

Logement : priorité numéro 1...


...pour ECOLO à Tournai.
Je m'avance peut-être un peu vite : l'assemblée locale n'a pas encore déterminé nos axes prioritaires pour la prochaine campagne. Pourtant, notre conférence de presse de ce lundi 12 mars en a déjà jeté les bases : nous mettrons "LOGEMENT DE QUALITE" dans le haut de l'affiche (électorale). Le bilan de la législature passée est trop pâle à nos yeux. Les demandes de logement public et social explosent (plus de 1300 demandes). beaucoup de nos concitoyens doivent consacrer trop de ressources financières pour se loger, et parfois, dans un logement insalubre. Une situation difficile pour les jeunes qui ne peuvent "mettre un peu de côté" pour un achat immobilier plus tard, une fin de vie parfois bien triste pour les personnes âgées qui n'ont pu s'acheter une maison et ne peuvent supporter le coût d'un location en logement adapté, un cauchemar pour des familles qui se retrouvent à la rue après trop de loyers impayés .... beaucoup de situations différentes et toutes dramatiques.

Il faut absolument développer une politique volontariste à Tournai : rénover les quartiers, isoler les bâtiments et dénicher toute aide possible venant de la Région wallonne ou d'autres niveaux de pouvoir pour y parvenir.

Etre bien dans son logement, c'est aussi être mieux dans sa peau, être en meilleure santé physique et morale, et pouvoir se consacrer à d'autres priorités comme l'accompagnement des enfants à l'école, l'entrée dans un cycle de formation, mettre en route un projet de création de son emploi..... La qualité de vie à Tournai doit commencer par la qualité du logement pour toutes et tous.

Une pub, déjà reprise par des politiciens en campagne, affirme "Ce qui fait du bien à l'intérieur se voit à l'extérieur". Si les Tournaisiens se sentent bien à l'intérieur ( de leur habitation), cela se verra quand ils en sortiront ! Et Tournai en sera plus belle...