samedi 28 janvier 2012

Grève générale, j'y participe ...


Est-ce vraiment scandaleux de participer à la grève générale programmée lundi prochain?

J'y réfléchissais depuis quelques jours et je pensais, moi aussi, qu'elle était sans doute inutile et ne changerait rien à la situation.
Et puis, un article dans le journal "De Standaard" de ce vendredi 27 janvier a changé ma vision. Beaucoup de travailleuses et de travailleurs seront fragilisés par les mesures d'austérité.

Une amie, fonctionnaire au SPF Santé publique, me racontait dernièrement que le Directeur général avait tenu un discours de rigueur lors de la présentation des voeux. Elle était choquée car la cérémonie se déroulait dans un endroit chic, avec profusion de douceurs et que le discours contrastait tout à fait avec le décor. J'étais d'accord avec elle mais, comme elle, je me suis habituée à vivre quotidiennement "le grand paradoxe de notre société de consommation."

Mais vendredi, le journal "De Standaard" reprenait ce thème d'économies au SPF Santé Publique de manière très claire :
"les koffiedames (terme que vous traduirez aisément) se voient menacées de perdre leur job au SPF Santé publique. L'article raconte que 10 travailleuses, qui gagnent moins de 1400€ brut par mois, font un voyage en train de 1 à 2h30 vers Bruxelles pour s'occuper des petites tâches quotidiennes mais utiles dans les bâtiments du SPF comme le café, l'entretien des cuisines.... et qu'elles perdront sans doute leur job au profit de machines à café.
Une histoire banale au pays de l'austérité en Belgique et en Europe.
L'article poursuit : " quatre d'entre elles ont plus de 50 ans, affirment les syndicats" et ceux-ci précisent: "un véritable drame pour ces dames". Je me suis rappelé alors l'une des mesures présentées comme juste et indispensable par le nouveau gouvernement : le FOREM, ACTIRIS et le VDAB devront maintenant ACTIVER les chômeurs jusqu'à l'âge de 58 ans afin qu'ils retrouvent un emploi, comme ces dames qui le perdront bientôt. Et on voudrait nous faire croire que ces mesures d'austérité n'ont pas de visage!
Je serai gréviste lundi, simplement, sans appeler tout le monde à me suivre mais parce que je veux montrer ma désapprobation face à ces décisions stupides qui mettent des personnes en difficultés.

lundi 16 janvier 2012

A Tournai, à vélo, on dépasse les péniches...





Traverser Tournai d'Est en Ouest à vélo, c'est rapide, simple et agréable en longeant l'Escaut.

Rentrant chez moi après quelques courses au centre commercial de Froyennes, je me suis rendue compte de cette évidence.
En aménageant une voie cyclable sur les 2 rives de l'Escaut et des passages rapides d'une rive à l'autre (aux différents ponts et passerelles piétonnes), les cyclistes se déplaceront très vite à travers la ville et pourront rejoindre facilement tous les quartiers du centre-ville en toute sécurité
.
On évoque régulièrement le passage du ravel à Tournai mais les aménagements le long de l'Escaut se font par petits tronçons et ne créent pas l'épine dorsale de cette voie rapide qu'attendent les cyclistes quotidiens et ceux qui pourraient le devenir.

Dans le cadre du projet pilote, Tournai, ville cyclable, je défendrai cette option.
J'espère que d'autres cyclistes quotidiens ou randonneurs du dimanche me rejoindront pour défendre cette option;