lundi 18 juillet 2016

Petit devoir de vacances ...pour le peuple ...et ses élu(e)s



En feuilletant le journal la semaine dernière, j'ai été attirée par un titre accrocheur, pour tout élu(e) du peuple qui se respecte :

"En démocratie, on ne doit pas craindre le peuple"

C'est le titre d'une interview de Anne-Emmanuelle Bourgaux, chargée de cours à l'ULB et l'Umons, dans laquelle elle défend les vertus du référendum malgré la tempête de critiques qui s'est abattue sur cet outil de démocratie, après le résultat du BREXIT.

Cette constitutionnaliste a effectué une thèse de doctorat sur la participation politique en Belgique.
Elle affirme "que les principales critiques qui ciblent le référendum valent aussi pour le suffrage universel et la représentation parlementaire "(Le Soir du 14 juillet 2016).


J'ai voulu en savoir plus sur ce que défend  Mme Bourgaux en matière de démocratie, de participation, de suffrage universel..

Voici quelques réflexions recueillies par le collectif "devenons citoyens"qui devraient attirer l'attention de nous tou(te)s, citoyen(ne)s et élu(e)s, qui voulons améliorer notre démocratie en Belgique.


https://www.youtube.com/watch?v=Elx5H37H4TE

https://www.youtube.com/watch?v=uoSO3DE5YR0

https://www.youtube.com/watch?v=dmhm_UAggX8

mercredi 6 juillet 2016

Non aux chiens en liberté sur l'espace public

Au conseil de police de ce 28 juin, j'ai interpellé le Collège de Police et le Commissaire divisionnaire sur le problème des chiens "en liberté" sur l'espace public, un peu partout à Tournai.

Quelques jours plus tôt, j'avais vécu un moment de frayeur en promenant ma petite fille le long de l'Escaut.  Sur le chemin de halage, les propriétaires sont tentés de laisser gambader leur animal en toute liberté .

Ils supposent qu'ils rappelleront sans problème leur chien à l'approche de promeneurs mais l'animal n'est pas toujours docile.

Il peut même devenir agressif face aux sollicitations d'un jeune enfant.

C'est bien pour cela qu'il est obligatoire de tenir les chiens en laisse dans l' espace public, selon le règlement de police voté à l'unanimité par le conseil communal tournaisien il y a quelques années.

Le Collège de police, le Commissaire et les Conseillers de police ont soutenu ma proposition de rappeler ce règlement avec fermeté.

Les policiers sont toujours attentifs à ce danger potentiel et ils redoubleront d'attention durant la période estivale, où ces situations sont plus fréquentes, a rétorqué le Commissaire.