dimanche 26 octobre 2014

Mais où va le train?

Jeudi dernier, les écologistes ont marqué avec détermination leur opposition aux économies surréalistes  dont le rail fera l'objet dans les prochains mois et prochaines années.









Navetteuse depuis plus de 20 ans, je constate l'évolution négative sur le rail : incidents techniques à répétition, trains de plus en plus bondés et augmentation du temps de transport.

Savez-vous qu'en décembre prochain le trajet sur la dorsale wallonne augmentera d'un quart d'heure. La dorsale wallonne s'arrêtera à Namur et non plus à Liège et Mouscron sera de plus en plus isolée du reste de la Wallonie!  De nouvelles petites gares seront abandonnées.

Cette situation est d'autant plus incompréhensible à l'heure où l'Europe décide de réduire de près de 30% ses émissions de CO2.  Le transport par route étant le plus grand responsable de l'augmentation de ces émissions, il est temps de renverser la vapeur et de prendre place dans le train pour les petites et les longues distances.

A Tournai, notre petit groupe a été bien accueilli par les navetteurs qui partagent notre analyse.

La mobilisation ne doit pas faiblir. Faites entendre votre voix! Rejoignez celles et ceux qui défendent les navetteurs.