dimanche 21 septembre 2014

La propreté à Tournai, le jour de la procession

Les Tournaisien(ne)s et Tournaisiens se plaignent souvent de la saleté en ville et ils ont raison.  Si la ville est sale, c'est parce que les habitants la souillent, disent les autorités communales et elles ont raison également.

Mais faut-il pour autant se rejeter la faute et attendre que d'autres agissent.

Non, évidemment.

Dimanche dernier, la procession déroulait son cortège à travers les rues de la cité. Passant sur le quai Marché aux Poissons et Quai Notre-Dame, je n'en croyais pas mes yeux. Il y faisait presque plus dégoûtant que d'habitude! Voici quelques photos prises ce matin-là. Quelques rues plus loin, je croisais un groupe de touristes accompagné d'un guide de la ville.






A plusieurs reprises déjà, j'ai interpellé le Collège communal sur la propreté en ville. Et j'y reviendrai, à nouveau, ce lundi lors du conseil communal. Parce que cette image qu'on donne de Tournai le jour d'un événement historique de cette importance, est inadmissible. Oui, il fallait nettoyer les rues du centre-ville le matin de la procession même s'il faut recommencer à nouveau le lendemain, jour de la braderie!

Le Collège n'a qu'une réponse à cette problématique : des sanctions administratives. Mais, visiblement, c'est largement insuffisant.  D'autres villes développent une campagne permanente de sensibilisation et de responsabilisation de leurs citoyen(ne)s face à la propreté des lieux qu'ils fréquentent. Le résultat est bien meilleur qu'à Tournai, où on continue à penser qu'il suffit de mettre un panneau indiquant le montant de l'amende!