dimanche 27 janvier 2013

Hiver, mobilité, smog, santé et moi et moi et moi...

Plusieurs personnes m'ont fait part de leurs difficultés de circuler à pied et à vélo  à Tournai la semaine dernière et ils ont  raison.  J'ai laissé mon vélo au garage car rien n'est dégagé pour les cyclistes. Bien au contraire, en dégageant la chaussée, ils ont encombré les pistes cyclables et les accotements, ce qui rend périlleux tout déplacement cycliste.
Mais croyez-moi à pied, c'était tout aussi dangereux, j'en ai fait l'expérience! Que dire des personnes à mobilité réduite durant toute cette période : doivent-elles obligatoirement rester cloîtrées chez elles?

Sans doute, me direz-vous, c'est préférable surtout quand on déclenche l'alarme smog !

Cela m'a amené à la réflexion suivante : quelle situation injuste pour les personnes qui n'ont pas de voiture, qui doivent se déplacer à pied pour déposer un enfant à la crèche, à l'école ou pour se rendre  à leur travail .  Elles sont en première ligne pour subir tous les dangers de la pollution aux particules fines. Leurs enfants, aux poumons plus fragiles, en seront les victimes principales. Ils subissent  la pollution causée par les choix d'autres adultes.  Les autres enfants, ceux qui ont la chance d'être conduits en voiture chaque matin, seront épargnés. Est-ce juste?

Personnellement, je me sens bien merci . Pourtant, ayant choisi de me déplacer à pied ou à vélo  pour me rendre à la gare,  serais-je bientôt obligée de porter un masque pour me déplacer au milieu du trafic automobile. Est-ce juste?

Je ne veux pas culpabiliser les gens qui se déplacent en voiture : c'est un choix qu'ils font souvent faute d'alternative.  Par contre, je pense qu'il est urgent, politiquement, de développer vraiment les transports en commun et de prendre des mesures structurelles pour diminuer la pression automobile.

A Tournai, si on avait appliqué le plan de mobilité, voté depuis bientôt 10 ans, la situation serait déjà bien meilleure.  On n'est ni à Shangaï, ni à London mais la situation s'aggrave insidieusement et la pollution aux particules fines atteint petit à petit toutes les villes. 


mardi 15 janvier 2013

Sécurité des piétons et des cyclistes...

Voilà pourquoi  nous étions réticents à accepter le stationnement sur le trottoir à cet endroit...

voyez vous-mêmes...



Au conseil communal de ce 14 janvier, le Collège communal propose de permettre à un riverain de se garer en partie sur le trottoir à cet endroit.  C'est  dangereux pour les cyclistes car ceux-ci, après avoir quitté la piste cyclable, devront contourner une voiture.  Ce l'est encore plus pour les piétons,  notamment les personnes à mobilité réduite, qui devront sans doute descendre du trottoir.  C'est pourquoi nous avions proposé de définir une  place de stationnement du côté avenue Montgomery (après le panneau de priorité de droite sur la droite) pour assurer la sécurité de tous !

Mais le Collège et les autres conseillers n'y voient pas réellement de problème ! Bon, nous espérons qu'il n'y aura pas d'accident à déplorer. 


samedi 12 janvier 2013

Soutien aux activistes de Weteren...

Mardi 15 janvier, je serai présente devant le Tribunal de Dendermonde avec d'autres citoyen(ne)s belges et français pour affirmer notre soutien aux 11 citoyen(ne)s belges et français poursuivis pénalement pour un arrachage de plans OGM l'année dernière à Weteren.

Savez-vous que cette culture en plein champ de pommes de terrre OGM avait été déclarée illégale par le Tribunal de Gent?

Savez-vous que ces onze personnes sont poursuivies pour association de malfaiteurs alors que leur dénonciation était politique. Plus de 90 activistes se sont portés volontaires pour rejoindre le banc des accusés mais ont été refoulés !
Avant cette action spectaculaire,  tous les moyens légaux avaient été utilisés pour lancer un débat public (information par voie de presse, de réseaux sociaux, pétitions....) mais très peu d'écho, pas de volonté de dialoguer de la part des défenseurs des OGM en plein champ .

Savez-vous qu'une chercheuse de la KUL a été licenciée parce qu'elle avait déclaré publiquement son soutien aux activistes de Weteren (un procès est toujours en cours d'ailleurs pour licenciement abusif).

L'action des arracheurs de patates et le licenciement de cette chercheuse ont été  les éléments déclencheurs d'un débat public et d'autres voix se sont élevées pour dénoncer le danger de ces cultures d'OGM en plein champ mais aussi pour soutenir des actions de désobéissance civile parfois indispensables pour amener des questions de sociétés sur la place publique.

Alors, ne laissons pas ces citoyen(ne)s ordinaires mais courageux(ses) seul(e)s dans leur combat! IL y a beaucoup de moyens pour les soutenir !



Venez au procès le 15 janvier 2013 :
rassemblement 8h devant le palais de Justice à Termonde,
Justitieplein 1. Nous y prendrons le petit-déjeuner ensemble,
echangerons des infos, préparons des frites bio, il y aura de la musique.

Vous pouvez aussi:

* Enregistrez un message de soutien:
des messages vidéo de maximum 1 minute (max. 25mb) peuvent
être envoyés depuis un téléphone mobile ou un ordinateur à
video@dewereldmorgen.be. Des photos (1 photo par mail) et textes
(max 500 signes) peuvent être envoyés via patat@dewereldmorgen.be
Vous pouvez également ‘uploader’ vos images et textes sur
http://www.dewereldmorgen.be/aardappelproces

* Achetez  de la bière de soutien aux Faucheurs.
Vous pouvez l’acheter à Bruxelles, Liege, Namur, ….
Pour les contacts, visitez fieldliberation.wordpress.com

* Contribuez généreusement au compte de soutien
BE59 5230 8045 6626 au nom de Crop Resistance (BIC: TRIOBEBB)

* Signez et distribuez la pétition de soutien.

* Organisez une soirée à notre bénéfice, ou un débat
(agenda des activités déjà organisés)



PS Le tribunal de Termonde (Justitieplein 1 – Termonde) est facilement
joignable par train
depuis Bruxelles-Central: 07h25 (voie 1)
depuis Namur: 06h20 (voie 9)
depuis Liège: 06h00 (voie 3)

dimanche 6 janvier 2013

C'est très important , donnez votre avis...

Le Ministre wallon de l'agriculture, Carlo Di Antonio, demande l'avis des citoyen(ne)s de Wallonie sur l'orientation à donner à notre agriculture.

Non seulement, nous pouvons répondre à un questionnaire aux questions fermées mais nous pouvons aussi apporter un commentaire complémentaire en adressant un mail à son cabinet, ce que je me suis empressée de faire, cet après-midi. 

"Monsieur Di Antonio,

Je tiens à vous remercier vivement pour cette initiative.   Nous savons que le questionnaire sera sans doute rempli par les seuls citoyen(ne) intéressées par la problématique mais c'est déjà un premier pas dans le bon sens.

Les dérives de l'agriculture industrielle deviennent insupportables pour les agriculteurs qui perdent leur emploi, deviennent dépressifs, sombrent dans le désespoir avec leur famille et pour les citoyen(ne)s consommateur(trice)s qui voudraient retrouver de la qualité et du lien social avec les agriculteurs.

Il est temps que cela change.  C'est une fille d'agriculteur qui vous le dit !  Mon père à 85 ans, il était agriculteur familial dans un village des environs de Tournai où il y avait 22 agriculteurs. Il en reste un seul qui est près de la pension !   Il ne faudrait pas pleurer sur cette situation si cela engendrait un mieux pour tous, mais le départ des agriculteurs  c'est un "mal" pour tous.

Je suis moi-même à l'initiative d'un groupe de travail au sein du conseil de développement de Wallonie picarde sur "agriculture et ruralité" en Wallonie picarde dans le projet de territoire de cette région.
Je suis donc prête à poursuivre ce défi dans ma région et je tiens à vous remercier à nouveau de lancer une telle démarche car l'agriculture est un élément clef de notre développement ici et partout dans le monde.


Bien à vous
"

L'agriculture de demain se construit aujourd'hui et ce sera un enjeu majeur de ce siècle !

Allez, quelques minutes et votre avis est dans la boîte ...

mercredi 2 janvier 2013

Bonne année, bonne santé...

Un souhait bien d'ichi! que je vous envoie à tertous.

J'adresse ces voeux spécialement au personnel de la ville de Tournai et à tous ceux et celles que j'aurais pu rencontrer lors de la cérémonie organisée par le Bourgmestre et le Collège ce vendredi à 11h.

Mais hélas! Comme d'autres, je travaille ce jour-là,  je ne pourrai pas me libérer et rentrer à Tournai.

J'en profite pour remercier également le Député Provincial, le MOC, qui m'ont conviée  à participer à la présentation de leurs  voeux à Tournai un autre vendredi en journée également.

Dommage mais mon mandat politique, je ne peux l'exercer que le soir quand je rentre du boulot ou durant le week-end.

Me reste donc la cérémonie des voeux à la Wallonie Picarde du Ministre Président wallon Rudy Demotte à la Halle aux Draps ce dimanche matin mais je dois me rendre sous d'autres cieux ce dimanche.

Promis, juré, l'année prochaine je réserve des congés pour les voeux en janvier 2014!