Articles

Affichage des articles du juin, 2010

Un beau dimanche postélectoral à Tournai...

Pour le moment, rien de nouveau sous le ciel belge, l'informateur consulte. Les partis font leur offre de service et le roi assiste à un mariage princier.

Un dimanche de juin calme et maussade comme il en existe souvent comme les autres dans le pays du surréalisme.

A Tournai, le surréalisme aussi était au rendez-vous : autour du square de la gare, dans un très beau quartier résidentiel, une activité insoupçonnée se déroulait sous nos yeux : les 12 h de karting.

La foule n'était pas immense mais quelques mordus étaient présents. Je ne connais pas les estimations de la police, mais pas plus de 200 personnes certainement.

Les fenêtres étaient décorées de petites affiches au contenu non équivoque : "NON aux 12 heures de karting dans le quartier de la place Crombez".

Un phénomène nimby ? Pas vraiment. Une telle manifestation de sport moteur pouvait se dérouler sur un parking de zone commerciale ou industrielle : le plaisir eût été le même pour les amateurs sans déranger …

5 minutes sur les résultats....

Image
Je me suis trompée et je dois l'avouer.
Les résultats de la NVA sont beaucoup plus impressionnants que je ne l'avais prédit.

Pourtant, des amis flamands sentaient tourner le vent durant la dernière semaine de campagne : "Bart Dewever a fait des erreurs de communication, sur Bruxelles notamment, il a fait peur aux Flamands"disaient-ils.

Sa victoire n'a été que renforcée par ses derniers propos, semble-t-il.

Mais je persiste sur mon analyse précédente (5 minuten over NVA) : les Flamands ont simplement voulu aller jusqu'au bout de leur logique : ils n'avaient plus confiance aux autres partis qui défendaient une plus grande autonomie mais à demi-mots (CD en V, Open VLD...)

Ils ont aussi envoyé un message fort à la nation : nous ne sommes pas des racistes, ni des populistes,mais des nationalistes . En effet, ils en ont profité pour faire la peau ou à peu près au Vlaams Belang et à la liste De Decker.

Est-ce rassurant à l'aube de négociations gouvernementales? …

5 minutes pour boucler la boucle

Image
2010, année européenne de lutte contre la pauvreté, tel est le thème que j'ai mis en exergue en présentant mon engagement politique sur la liste ECOLO du Sénat.

En ce dernier jour de campagne électorale, je reviens sur ce scandale du 21e siècle: de plus en plus de personnes en Belgique et dans le monde vivent sous le seuil de pauvreté alors que nous gaspillons de plus en plus d'eau, de nourriture, que l'argent facile coule à flots pour certains privilégiés.

Quelques chiffres : En Belgique 15% des habitants vivent en-dessous du seuil de pauvreté (estimé à 878€ pour un isolé) : 11% en Flandre, 19% en Wallonie, 30% à Bruxelles. Un(e) Belge sur cinq doit vivre avec une pension inférieure au seuil de pauvreté.

Ecolo en Groen! zijn op de zelfde golflengte : de kleine pensioenen en de sociale uitkeringen moeten stijgen totdat zij boven de armoedegrens liggen. De pensioenen moeten aan de welvaart gebonden worden.

On entend souvent que les allocations sociales, aussi élevées que les …

5 minutes sur le droit de voter pour tous...

Image
Le vieillissement, les femmes et hommes politiques en parlent avec un boulier compteur : qui va payer les retraites, qui va assurer des soins de santé pour tous? Qui va mettre sur pied l'assurance dépendance?

Et ceux qui n'ont pas cette calculette en tête, préfèrent nier le vieillissement en pratiquant "un jeunisme" maladif et obsessionnel : produits de jouvence aux vertus exagérées, cures de toutes sortes, interventions chirurgicales qui masquent l'empreinte des années...

Pourtant, dans la vie réelle, nous vieillissons tous et de plus en plus de personnes âgées quittent à un moment donné la maison familiale pour une maison de repos.

Mais la plupart d'entre elles restent attentives au monde qui les entoure : grâce à la radio, la TV, internet, les visites et les sorties familiales, la rencontre avec des jeunes du quartier. Leur vie sociale ne s'arrête pas au seuil de la maison de retraite.

Et pourtant, leur droit de citoyen(ne) semble remis en question. D…

une histoire vraie en 5 minutes...

En 1948, les Etats-Unis ont connu le scrutin présidentiel le plus étrange de leur histoire.

Le président Harry Truman , successeur du grand et populaire Roosevelt, n'était pas aussi présent dans le coeur des Américains. De plus, les difficultés s'accumulaient sur sa route de l'après guerre : le plan marshall,(déjà lui !!) la guerre froide, la crise de Berlin....et la situation difficile au sein de son propre parti.

Les sondages étaient implacables. Le dernier en date donnait 60% au candidat républicain Dewey contre 36% au président sortant Truman.

Le soir des élections, alors que Dewey donnait un grand bal à New York, le président Truman s'en retournait dans son cher Etat du Missouri, sans être importuné par le moindre journaliste.

A 4 heures, le lendemain matin, son secrétaire le réveillait en urgence : les résultats étaient déjà implacables : Truman ne pouvait plus être battu par son adversaire républicain.

En sortant de chez lui, il croisait des vendeurs de journaux a…

5 minuten over de Lage Landen

Image
La campagne électorale en Belgique est tellement centrée sur nos problèmes belgo-belges qu'on en oublie nos pays voisins : eux aussi ont eu droit à leur crise politique et à des élections anticipées.

Les Anglais ont voté anticipativement le mois dernier. Un gouvernement conservateur a pris les rênes, accompagné du parti libéral. Le nouveau premier ministre annonce des mesures d'austérité sévères. Pourtant, les Anglais, hors de la zone euro, pensaient se tirer d'affaire un peu mieux que les autres pays européens.

Madame Merkel, réélue au printemps, a formé un gouvernement conservateur en Allemagne avec le parti libéral : elle annonce ce week-end des coupes sombres dans l'emploi public et la restriction des allocations sociales.

Mercredi, ce sont nos voisins hollandais qui se rendront aux urnes. Savez-vous que leur premier ministre chrétien démocrate, Jan Peter Balkenende, a remis sa démission anticipativement plusieurs fois comme notre Premier, Yves Leterme.

In de strate…

5 minutes sur l'emploi transfrontalier...

Image
Lors du débat transfrontalier et communautaire organisé par No Télé, nous avons notamment parlé d'emploi et de régionalisation de la compétence emploi dans le paquet des matières à négocier lors du grand "round" communautaire d'après 13 juin.

J'avoue que j'ai beaucoup de mal à me retrouver dans un débat institutionnel sur l'emploi. Aujourd'hui, le chômage des jeunes est interpellant : même les diplômés doutent de plus en plus de leur possibilité de trouver un emploi rapidement. Des femmes "dites entrantes" sur le marché de l'emploi se forment intensément pour se réinsérer. Des hommes et des femmes ayant passé 20 à 30 ans de leur vie dans une entreprise fréquentent les cellules de reconversion en vue d'obtenir un nouveau poste de travail à 50 ans passés.

Face à toutes ces difficultés vécues réellement dans leur chair, dire à nos concitoyens(nes) qu'une régionalisation des compétences d'emploi est indispensable pour améliore…

5 minutes pour un engagement commun

Comme vous le savez, les partis verts aiment sauter les frontières car leurs priorités sont communes et dépassent de loin leurs divergences d'opinion. Aujourd'hui, lors du congrès de campagne final d'ECOLO, le président de Groen! était présent pour marquer symboliquement que nous voulons continuer à porter ensemble ces priorités et que nous voulons poursuivre la réforme de l'Etat belge dans le dialogue. "Geen meneer neen of mevrouw Non" disait le coprésident d'ECOLO. Leur attitude a abouti au blocage que nous connaissons et ne résout rien.

Des Grünen allemands étaient également présents pour soutenir la campagne des écologistes belges.

10 prioriteiten voor federaal België werden gisteren door ECOLO en Groen ! ondertekend : meer investeringen in groene energie, in isolatie voor publieke gebouwen, in publieke diensten, fiscaliteit in daling voor werkers maar in stijging voor speculanten....

Des priorités que vous pouvez découvrir sur les sites d'ECOLO …

5 minutes sur l'agriculture paysanne

Image
L'agriculture a-t-elle encore un avenir en Europe? En pleine crise financière,Après la crise du lait, et les nombreuses crises qui ont rendu la vie des agriculteurs de plus en plus difficile.

La campagne électorale, assombrie par la crise politique et économique, m'a permis de rencontrer des agriculteurs et agricultrices heureux(es). Ce sont des paysans et paysannes qui ont tourné le dos à l'agriculture industrielle, celle qui les rendait dépendants du prix de tous les intrants(produits pétroliers, engrais et pesticides, matières premières ..). Ils nourrissent leur cheptel avec les céréales, légumineuses et fourrage produits à la ferme.

Ils privilégient la vente directe du producteur au consommateur directement à la ferme ou au sein d'une coopérative.

Et leur activité agricole leur permet de vivre décemment avec leur famille sur une exploitation d'une dizaine ou de quelques dizaines d'hectares. Biensûr, ils ne comptent pas leurs heures de travail mais ils se s…

5 minuten over 4 regio's

Image
Le dialogue de communauté à communauté si cher à Mr Kris Peeters est le refus pur et simple de reconnaître la région bruxelloise à part entière et donc son refinancement et son autonomie.

Lors de la campagne 2007 déjà , j'évoquais l'idée de construire un fédéralisme à 4 régions et de supprimer les communautés.

Clairement, ce n'est pas le point de vue défendu par ECOLO. Groen! est plus proche de cette idée mais parle encore d'une communauté germanophone et non d'une région.

Je sais que l'idée "régionale" doit encore mûrir auprès de ceux qui pratiquent la "realtpolitik" aujourd'hui : du côté flamand, cette proposition est mal vue car il s'agit de reconnaître la région bruxelloise et d'évoquer aussi son élargissement à court terme à son "hinterland" économique, comprenant le Brabant wallon et le Brabant flamand. Pour les francophones, c'est une position de lâches car on coupe le cordon ombilical entre Wallons et Bruxel…

L'Europe des Régions : est-ce réaliste?

Il y a 30 ans à peu prés, les écologistes militaient aux côtés des régionalistes pour créer l'Europe des Régions : les Etats européens semblaient des structures politiques dépassées, archaïques, trop centralisés, trop conservatrices.

Mais l'histoire européenne évolue et voit apparaître des mouvements centrifuges à l'antipode de l'Europe fédérale solidaire, respectueuse des cultures différentes, moderne dans sa gouvernance, cette l'Europe idéale rêvée par les Verts et les régionalistes.

L'Europe des Régions, sujet tabou voire dangereux aujourd'hui : Pourquoi? Les partis nationalistes de droite (comme la Ligue du Nord en Italie et la NVA en Flandre) ou plus à gauche (comme les partis catalan, basque ou écossais) sont plus séparatistes que fédéralistes.

L'Europe fédérale reste un idéal pour les Verts mais un projet toujours fragile, à consolider pas à pas.